ARM va produire des processeurs 28 nanomètres chez GlobalFoundries (AMD)

Cloud

L’ARM Cortex-A9 va gagner en puissance via l’adoption du processus de gravure en 28 nanomètres de GlobalFoundries.

GlobalFoundries est un nouveau venu dans le monde très fermé des fondeurs. Cet acteur a repris les usines d’AMD et produit aujourd’hui des composants pour cette compagnie ainsi que STMicroelectronics.

Actuellement, les unités de fabrication de la firme permettent de créer des composants gravés en 65 nanomètres (nm), 55 nm, 45 nm et 40 nm. Le 32 nm et le 28 nm sont en ligne de mire, mais ne devraient pas être disponibles avant plusieurs mois.

Les premiers tests de gravure en 32 nm semblent montrer que les performances des puces augmenteront de 50 % par rapport au 45 nm. Le pourcentage de composants défectueux restera modéré. Pour le 28 nm, la compagnie évoque une production en masse dès le second semestre 2010. Un plan ambitieux.

C’est dans ce contexte que GlobalFoundries a signé un accord avec ARM, le leader du marché des processeurs RISC 32 bits de basse consommation. Ce dernier utilisera la finesse de gravure de 28 nm pour des composants tout-en-un utilisant le cœur Cortex-A9. ARM bénéficiera des deux variantes annoncées par le fondeur : 28nm-HP (High Performance) et 28nm-SLP (Super Low Power).

Le mode SLP permettra de créer des puces de nouvelle génération pour les marchés « habituels » d’ARM, comme celui des smartphones. Avec la gravure de type HP, la compagnie pourra lutter efficacement contre des processeurs plus avancés, tel l’Atom d’Intel. Rappelons qu’ARM a récemment annoncé la sortie d’un Cortex-A9 bicœur gravé en 40 nm et cadencé à 2 GHz ou plus. Cette architecture peut même être déclinée dans des versions quadricœurs.

cortexa9.png


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur