Arrestation à Londres du cerveau présumé de LulzSec

Sécurité

Une opération menée conjointement par le FBI et Scotland Yard a permis l’arrestation du cerveau présumé de LulzSec. Le groupe de pirates a démenti cette information sur Twitter.

La police britannique a annoncé l’arrestation d’un jeune homme de 19 ans dans l’Essex, au nord-est de Londres, soupçonné d’appartenir au groupe de hackers LulzSec. Il a été placé en garde à vue et doit être entendu par des enquêteurs dans les prochaines heures.

D’après la chaîne anglaise Sky News, il s’agirait du cerveau du groupe de pirates informatiques LulzSec. Une information étayée par un porte parole de la police, interrogé par l’AFP : «L’arrestation est liée aux attaques de Lulz Security. Nous pensons qu’elle est très significative.» D’autant plus qu’un matériel «important» a été saisi sur le lieu de l’arrestation précise la police.

Cette interpellation intervient suite à l‘ouverture d’une enquête par Scotland Yard et le FBI après l’attaque contre le site de la CIA menée le 16 avril dernier par LulzSec. Pendant plusieurs heures la page web de l’agence centrale du renseignement américain avait été indisponible à cause d’une attaque par déni de service (DDoS).

LulzSec a rapidement démenti l’implication du jeune homme non sans humour: « Il semblerait que le glorieux leader de LulzSec ait été arrêté, c’est fini maintenant … non attendez nous sommes toujours là », peut-on lire sur la page Twitter du groupe. Avant de conclure: «Quel pauvre bâtard ont-ils bien pu arrêter ?».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur