Aruba enrichit son arsenal sans fil de points d’accès 802.11n

Poste de travail
Aruba Networks IAP134

Aruba Networks complète son offre d’équipements réseau avec les points d’accès sans fil bibande IAP-134 et 135, dont le débit théorique atteint les 900 Mbits/s sur deux canaux en 3×3 MIMO.

Les points d’accès sans fil 802.11n Instant IAP-134 et 135 investissent le catalogue de l’équipementier réseau Aruba Networks. Ces dispositifs en 3×3 MIMO gèrent en simultané les bandes WiFi à 2,4 et 5 GHz, pour un débit théorique de 900 Mbit/s.

Cette vélocité revendiquée les destine tout particulièrement au transport de données en volume, au sein de parcs informatiques étendus et géographiquement épars. Agissant à la manière de répétiteurs typiquement greffés dans les enceintes de lieux publics tels les universités, les hôpitaux ou les hôtels-restaurants, ils sont reliés au réseau via une double interface Ethernet Gigabit qui les alimente en 48V, conformément à la norme IEEE 802.3af (Power over Ethernet, PoE). Le recours à une source externe (12V) est envisageable. Au contraire de son homologue numéroté 134, le dénommé IAP-135 intègre en son châssis l’antenne d’émission-réception. Une considération esthétique qui, selon Aruba Networks, n’influe en rien sur les performances de l’ensemble.

À l’appui d’une virtualisation et d’un contrôle logiciel consécutif sous l’égide de l’interface d’administration centralisée AirWave, l’un des points d’accès, au bon vouloir des DSI, fait office de contrôleur destiné à la gestion du reste de la flotte ainsi qu’aux postes connectés, moyennant l’adressage individuel de chaque terminal ou la constitution de groupes logiques de 2 à 16 unités, en local comme à distance.

Une solution évolutive

Aruba Networks évoque une gestion avancée des fluctuations de bande passante (optimisation du trafic à l’appui d’une analyse du spectre de fréquences), additionnée d’une intégration idéale au sein des infrastructures déjà en place ou implémentées ultérieurement et régies par une interface tierce de contrôle. S’y adjoint le client logiciel Amigopod, qui assure la prise en charge des terminaux connectés en mode invité, sans requérir d’association préalable par mot de passe.

Notez que les hotspots alternatifs jugés indésirables sont automatiquement détectés et exclus de l’écosystème périphérique des IAP-134 et 135. Une couche matérielle TPM (Trusted Platform Module) y associe le cryptage des clés d’accès. Une garantie à vie augure quant à elle d’un éventuel retour sur investissement, sous réserve de consentir l’équivalent de 1295 dollars (prix public conseillé, hors taxes, soit près de 990 euros HT) par unité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur