Aruba sécurise et banalise les accès nomades

Régulations

Le constructeur spécialiste des réseaux locaux sans fil sécurisé (secured WLAN) introduit une architecture, Mobile Edge, autour de deux solutions, permettant aux utilisateurs mobiles de se connecter avec tous les droits d’accès, à partir de boîtiers “pocket”

Aruba Networks, constructeur californien indépendant, continue activement sa R&D (recherche et développement): il vient d’annoncer une nouvelle architecture appelée ”

Mobile Edge” qui vise à banaliser les accès sans fil distant avec une connectivité très sécurisée, en WLAN (réseaux locaux d’entreprise sans fil) ou en Wi-Fi, tout en permettant de jouer la convergence voix et données, et en particulier la voix sur IP (VoIP), sécurisée. Pour matérialiser cette nouvelle connectivité qui dispense d’installer, au préalable, des réseaux privés virtuels (VPN IP), la firme a présenté ce 26 octobre deux nouveaux produits. Il s’agit de deux mini-bornes d’accès radio, les modèles AP 41 et AP 65 -deux petits boîtiers qui tiennent dans la poche. Ils permettent, affirme son concepteur en visite à Paris, de créer son bureau distant n’importe où – ou presque… C’est à dire qu’ils recréent les conditions nécessaires et indispensables pour garantir les contrôles d’accès, avec anthentification de la communication, encryptage des données, filtrage des entrées/sorties (pare-feu) -l’ensemble étant identique à une architecture VPN IP, donc capable de véhiculer du trafic VoIP à partir d’une connexion sur un site WLAN (wireless local area network) ou un hot spot Wi-Fi ou une connexion xDSL. ( A suivre ) Nouvelle levée de fonds: perspective IPO ?

Cette jeune firme californienne, au parcours modèle, a été fondée après l’éclatement de la bulle Internet, en février 2002 par deux américains d’origine indienne -Keerti Melkote et Pankaj Manglik. Ils viennent de lever 25 millions de dollars, ce qui portent à 85 millions le total des investissements depuis la création. Ce nouveau financement (dit de série D) est assuré par un tour de table des investisseurs initiaux (Artis Capital Management, Matrix Partners, Trinity Ventures et WK Technology Fund. La société, qui enregistre des croissances trimestrielles de chiffre d’affaires de 100% (incluant, entres autres gros contrats, celui de tous les sites de Microsoft dans le monde!), paraît bien réunir toutes les conditions pour préparer une entrée en Bourse (IPO). Dans les prochains mois? C’est vraisemblable. Aruba Networks s’est rapidement imposée dans des appels d’offres de “référence” aux côtés de deux principaux concurrents Trapeze Networks et Airspace (racheté récemment par Cisco Systems).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur