Asianux, un Linux pour l’Asie, anti- Windows

Régulations

Asianux est une plate-forme Linux développée pour l’Asie en réponse aux attentes de la Chine, de la Corée du Sud et du Japon pour un système ‘Open Source’ concurrent de Windows de Microsoft

Ils affichent ouvertement leur volonté d’en découdre avec Microsoft! Asianux est une distribution Linux développée par une “joint venture” sino-japonaise, une plate-forme Linux destinée à la conquête du marché asiatique.

Nous voulons disposer d’une plateforme unifiée pour l’Asie” a déclaré Takeshi Sato, le président de la firme japonaise Miracle Linux qui a monté cette “joint-venture” avec le chinois Red Flag Software. Red Flag est une émanation de l’Institut de recherche sur les logiciels de l’Académie des Sciences de Chine, associé à NewMargin Venture Capital, ce qui confirme la volonté du gouvernement chinois de développer un système ouvert concurrent de celui de Microsoft. Plus inattendu, le capital du japonais Miracle Linux Corp. est à 58,5% détenu par l’américain Oracle. En fait, la collaboration entre Red Flag et Miracle Linux aurait été favorisée par la présence de centres de recherche d’Oracle à Pékin et au Japon. De quoi satisfaire l’ego de Larry Ellison, le patron du deuxième éditeur mondial de logiciels. Ambitieux, Asianux, qui devrait être disponible vers le mois de mai 2004, espère dominer dans trois ans le marché asiatique des systèmes d’exploitation en entreprise et surtout dans les administrations.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur