‘Athens’: HP et Microsoft verrouillent-ils le PC du futur?

Régulations

Le prototype Athens de ‘Next Generation Enterprise Personal Computer’ sera-t-il le nouveau PC universel? Ou bien une nouvelle tentative de s’arroger les leviers de l’innovation ?

Microsoft s’associe à Hewlett-Packerd pour développer sa version personnelle du PC multifonctions du futur, Athens, le

Next Generation Enterprise Personal Computer. Dans un boîtier translucide, Athens réunit un CD-Rom, une caméra pour la visio conférence, et un téléphone pour la connexion à Internet, la messagerie, les e-mails les fax? et la communication téléphonique. La technologie sans fil Bluetooth vient compléter l’ensemble, afin de détecter les activités de l’utilisateur et de gérer ses communications. L’interaction entre l’utilisateur et son PC devient de plus en plus intégrée et globale. Par exemple, à réception d’un appel téléphonique, Athens bipe son propriétaire et affiche la photo de l’appelant avec les informations le concernant. Microsoft étend sa stratégie partenariale Avec ce nouveau prototype, Microsoft entend capitaliser sur son expérience pour participer activement au développement du PC du futur, plus consistant et plus facile à utiliser. Et en phase avec les développements ‘maison’ en termes d’environnement logiciel et applications. Mais aussi, Microsoft démontre concrètement son engagement auprès de ses clients, fabricants d’ordinateurs. Auprès de tous ses clients, ou auprès des meilleurs, version Microsoft? Le fait que Microsoft présente l’Athens en partenariat avec HP n’est pas sans signification. Microsoft se réserve l’exclusivité de l’innovation ?

Microsoft met en place une politique partenariale engagée, mais qui risque de concentrer entre quelques rares acteurs le droit à l’innovation. Le risque est que Microsoft réserve ses technologies et développements aux fabricants qui joueront le jeu avec lui. Un peu à l’image d’Apple, qui a créé un univers exclusif.

Les dirigeants d’HP ont beau contredire cette image, le fait est qu’aujourd’hui Microsoft dispose d’un bureau de design dont il réserve les développements à certains de ses partenaires. Et que les développements de Microsoft coté machines (hard) s’accompagnent obligatoirement des adaptations des environnements ‘maison”, donc de Windows et de ses applications. La concentration de l’innovation risque de précéder celle des industriels de l’informatique !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur