ATI et nVidia ont-ils comploté un arrangement secret?

Régulations

Rumeur: afin de s’accorder une pause dans la guerre qu’ils se livrent sur les cartes graphiques, nVidia et ATI auraient passé un accord secret…

En marge de la guerre des processeurs, une autre guerre alimente le quotidien de l’informatique: celle que se livrent les deux leaders des processeurs graphiques, ATI et nVidia. Une guerre technologique -course à la puissance – mais aussi une guerre des prix.

Les deux fabricants souffrent d’une chute de leurs marges, principalement imputable à l’augmentation de leurs coûts de recherche, puis de production, en particulier depuis qu’ils ont adopté la technologie 0,13?. La lassitude des clients Autre effet bien connu de ce type de compétition, le mécontentement des utilisateurs, et en particulier des joueurs. Acheter très cher une carte graphique dernier modèle est frustrant dans un premier temps, peu d’applications ou de jeux étant capables de supporter les capacités et résolutions proposées. Le second retour de bâton intervient généralement dans les mois, voire les semaines qui suivent, avec la sortie de nouveaux processeurs ou de nouvelles cartes encore plus puissants, mais souffrant toujours de surcapacités. Ceci survient aussi, parfois, avec la sortie du dernier jeu vidéo auquel tout le monde veut jouer, mais qui nécessite les dernières technologies, car les fabricants accompagnent les éditeurs afin de créer des vitrines à leur maîtrise technologique et à la puissance de leurs processeurs graphiques. Un accord secret pour retarder la sortie des technologies? ATI et nVidia se seraient rencontrés récemment afin de coordonner leurs efforts pour réduire le rythme de sortie de leurs produits graphiques. L’affrontement des deux concepteurs de processeurs et chips graphiques pourrait être rapproché de celui qui oppose Intel à AMD. Mis à part le fait qu’il n’y a pas de positionnement haut de gamme pour l’un et marché de masse pour l’autre, puisque les deux fabricants s’opposent sur un même marché. En revanche pour une fois, un tel accord, s’il se révélait exact, pourrait créer une pause qui serait profitable tant aux fabricants qu’aux utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur