Atlantis Computing se lance dans l’hyperconvergence avec Hyperscale

CloudData & StockageDatacentersDSIProjetsRéseauxServeursStockageVirtualisation

Très à la mode dans l’IT, Atlantis Computing a décidé de tenter l’aventure dans le marché de l’hyperconvergence avec comme trait de caractère le pluralisme des configurations et le prix.

Au fur et à mesure que les entreprises s’intéressent au Cloud, à la mobilité ou au Big Data, les questions d’amélioration et de consolidation du datacenter se font de plus en plus présentes. Une des solutions qui a le vent en poupe actuellement, c’est l’hyperconvergence. En clair, il s’agit de regrouper au sein de la même appliance les ressources (stockage, serveur et réseau) ainsi que la couche logicielle pour la virtualisation. Plusieurs grands acteurs proposent ce genre de solutions, EMC, VMware, HP, IBM, etc.

Un autre nom vient grossir cette liste : Atlantis Computing. Le spécialiste du stockage et plus particulièrement du Software Defined Storage orienté VDI saute le pas. Il annonce le lancement de l’offre Hyperscale qui est une appliance comprenant du stockage exclusivement flash.

Sur la brique serveur et réseau, les clients peuvent choisir entre HP, Cisco, Lenovo et SuperMicro. Côté hyperviseurs, Hyperscale annonce intégrer VMware et Citrix (pour l’instant rien n’est prévu sur Hyper-V de Microsoft). « Nous voulons être le plus ouvert possible, car les clients ne veulent pas être bloqués sur des solutions uniques », souligne Stéphane Arnaudot, responsable de la région sud EMEA d’Atlantis Computing. La glue de pré-configuration est assurée par le logiciel maison USX, qui assure la protection des données, le service de réplication, la déduplication (avec un taux de 70%), etc.

Des prix offensifs et des ambitions

Pour faire la différence avec la concurrence, la société américaine mise beaucoup sur le prix. Pour une capacité de 12 To, il faut compter 78 000 dollars et pour une capacité de 24 To, le tarif passe à 145 000 dollars. « Une configuration qui atteindra 48 To sera prochainement disponible », assure Stéphane Arnaudot, sans pour autant en donner le prix. Sur le plan des workload adressables, on ne sera pas surpris que le VDI soit mis en avant par la société. C’est le cœur de métier d’Atlantis. « Les performances de la flash avec de la déduplication en ligne et la compression font que les VM peuvent être plus rapidement déployées », constate le responsable.

Avec ces appliances, Atlantis vise large allant des grandes entreprises qui sont dans une logique de simplification et de consolidation de leur datacenter. Mais aussi, les fournisseurs de services qui recherchent « des solutions à la fois scale-out et au moindre coût ». Une équation que met en avant Atlantis par rapport à des concurrents comme Nutanix et Simplivity. Il reste maintenant à Atlantis Computing, qui comprend quelques clients en France, à se faire connaître.

A lire aussi :

Oracle acquiert GreenBytes, spécialiste de l’optimisation du VDI
L’Omnicube de Simplivity conjugue déduplication et hyper-convergence


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur