Pour gérer vos consentements :
Categories: Logiciels

Atlassian : une panne qui impacte des centaines de clients

L’incident informatique a pour origine l’exécution mal négociée d’un script de maintenance, selon Atlassian. Elle n’est donc pas le résultat d’une cyberattaque ou d’un accès non autorisé. Mais la panne de services et solutions cloud qui a débuté le 5 avril pourrait impacter plus longtemps que prévu certains utilisateurs.

Un porte-parole de l’éditeur australien de logiciels de collaboration et de développement a déclaré que l’effort de restauration pourrait durer encore « deux semaines » pour quelques centaines de clients, a relevé The Register.

Le porte-parole a expliqué que les ingénieurs de la firme ont exécuté un script pour supprimer des données héritées dans le cadre d’une maintenance planifiée de produits cloud. Mais que ce script est allé au-delà de ses attributions officielles. « Au lieu de supprimer les données héritées, le script a supprimé par erreur des sites et tous les produits associés à ces sites, y compris les produits connectés, les [comptes] utilisateurs et les applications tierces. »

Jira d’abord !

Sur la page dédiée d’Atlassian, les services qui continuent d’être impactés incluent :

Jira Software (suivi des tickets et des projets)
– Jira Work Management (travail d’équipe)
– Jira Service Management (gestion des services)
– Confluence (collaboration documentaire)
– Opsgenie (réponse aux incidents)
– Statuspage (communication de processus de gestion des incidents)
– Atlassian Access (gestion des identités et des accès)

Le fournisseur de solutions a déclaré s’attendre à ce que « la plupart des récupérations de sites se produisent avec une perte de données minimale ou nulle ». Jusqu’à présent, bien que des données aient été supprimées lors de l’incident, elles ont été restaurées.

« Nous maintenons des systèmes de sauvegarde et de restauration étendus, et il n’y a eu aucune perte pour les clients dont les données ont été restaurées, à ce jour », a déclaré le porte-parole d’Atlassian. Et d’ajouter : « nous savons que cette panne est inacceptable et nous sommes pleinement déterminés à résoudre ce problème. Nos équipes mondiales d’ingénieurs travaillent sans relâche pour assurer une restauration complète et sûre pour nos quelque 400 clients touchés et elles continuent de progresser sur cet incident. »

(crédit photo via VisualHunt.com)

Recent Posts

Guardia Cybersecurity School prépare sa rentrée avec CGI

Guardia CS, nouvel acteur sur le marché de la formation cyber post-bac en France, ajoute…

5 heures ago

Apple répond à l’épisode Pegasus avec un « mode isolement »

Apple intègre à la bêta d'iOS un « mode isolement » optionnel qui restreint les…

6 heures ago

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

8 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

10 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

1 jour ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

1 jour ago