Atos serait intéressé par l’activité infrastructure IT de Lufthansa

Régulations

Après avoir tenté de se rapprocher de Steria, qui semble lui préférer Sopra, la SSII française Atos s’intéresserait à l’activité infrastructure IT de Lufthansa Systems. La filiale informatique de la compagnie aérienne allemande aurait également été approchée par IBM et HP.

Bien déterminé à se développer, le groupe Atos affûte ses armes. Après avoir tenté de se rapprocher de Steria, qui travaille actuellement à sa fusion avec Sopra, Atos s’intéresserait à l’activité infrastructure informatique de Lufthansa, rapporte la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Atos n’est pas le seul prestataire IT sur les rangs, les poids lourds américains IBM et HP seraient également intéressés par la reprise de cette activité.

Lufthansa Systems divisée en trois ?

La compagnie aérienne allemande a confirmé chercher un repreneur pour une partie de Lufthansa Systems. « Nous discutons avec plusieurs poids lourds du secteur de la reprise de l’activité infrastructure IT et nous voulons sauvegarder la plupart des emplois à la suite de la vente », a expliqué, ce mardi 22 avril,  Simone Menne, directrice financière de Lufthansa AG, à l’agence dpa-AFX. Atos, IBM et HP n’ont pas commenté l’information.

Lufthansa veut conserver une partie de ses actifs IT. Pour ce faire, l’unité Lufthansa Systems serait divisée en trois segments : infrastructure IT, solutions pour compagnies aériennes et solutions pour l’industrie. Seul le segment infrastructure serait vendu. Il emploie 1 400 personnes à l’heure actuelle et représente 40% du chiffre d’affaires annuel de Lufthansa Systems (640 millions d’euros), mais pas plus de 25% des profits.


Lire aussi

Atos veut entrer dans le capital du russe ITSK

Lufthansa confie le pilotage de son système de réservation à Dell


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur