Atos enregistre un bénéfice net en hausse de 17 % pour l’année 2013

CloudRégulations

Le groupe Atos boucle son plan triennal avec succès, grâce à des résultats records en 2013. Si le chiffre d’affaires se montre stable, les bénéfices grimpent de 16,9 %.

La SSII Atos vient de présenter ses résultats financiers pour l’année 2013. Un bilan qui boucle le plan 2011-2013 de la firme et qui lui permet d’attaquer sereinement le plan triennal 2014-2016.

En effet, si le chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants s’affiche en légère baisse à 8,6 milliards d’euros, contre 8,7 milliards d’euros l’an passé (-0,9 %), le résultat net bondit pour sa part de 16,9 % à 262 millions d’euros. En éliminant de l’équation les frais de réorganisation et de cession, le résultat net grimpe même de 25,4 % à 401 millions d’euros.

« En 2013, nous avons achevé le plan triennal annoncé en décembre 2010. Comme anticipé, la profitabilité du groupe s’est significativement améliorée avec une marge opérationnelle en hausse à 7,5% du chiffre d’affaires, un flux de trésorerie disponible supérieur à 350 millions d’euros, et un bénéfice par action en augmentation de +50% par rapport à 2011 (à 4,80 euros). Au cours de cette période, le groupe s’est concentré sur la génération de cash conduisant à une trésorerie nette supérieure à 900 millions d’euros fin 2013, » explique Thierry Breton, président-directeur général d’Atos.

Principale ombre au tableau : la rapide contraction des activités en France (- 8,5 %). A 1,02 milliard d’euros, l’Hexagone n’est plus que la quatrième source de revenus pour le groupe, loin derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Croissance de la marge opérationnelle programmée pour 2014-2016

Au menu du plan triennal 2014-2016, la volonté de faire encore progresser la marge opérationnelle du groupe, en lui faisant gagner entre 100 et 200 points par rapport à la valeur actuelle (7,5 %). Le tout avec un chiffre d’affaires en croissance annuelle de 2 % à 3 %.

Autre objectif, finaliser l’introduction en bourse de Wordline, et ce dès 2014. Un élément qui devrait permettre de booster le développement de cette filiale.

Crédit photo : © Silicon.fr


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur