Atos en tête pour remporter le contrat d’EDF

Cloud
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

La SSII est parvenue à surclasser tous ses concurrents, y compris son compatriote Capgemini

Après le britannique Logica, le tour d’Atos Origin est peut-être venu. La SSII française serait, d’après Les Echos, en bonne position pour rafler le contrat de plusieurs centaines de millions d’euros lancé par EDF.

Le projet, piloté par une filiale d’EDF, vise à moderniser le parc de compteurs sur cinq ans. Le montant total du budget serait évalué à 5 milliards d’euros.

Plusieurs sociétés s’étaient dans un premier temps portées candidates. L’américain IBM en collaboration Sagem, Logica et les deux français Atos et Capgemini étaient au départ sur les rangs. IBM et Capgemini qui, selon un professionnel du secteur, “avaient énormément investi sur ce dossier qu’ils considéraient comme stratégique” ont été éliminés fin mars. Seule Atos a été en capacité de répondre aux recommandations formulées dans le cahier des charges.

Atos a habilement joué la montre. Dernier à rendre la maquette de sa solution, la SSII a littéralement « casser les prix ». La proximité avec EDF y a sans doute également contribué. “Atos Origin travaille sur le système de gestion du parc de comptage d’EDF depuis 15 ans“, révèle un prestataire.

La société française, ayant emporté de haute lutte la bataille pour la phase pilote du projet peut commencer à compter sur un contrat particulièrement rémunérateur. La société devrait selon toute vraisemblance être l’architecte du déploiement de 300.000 compteurs et de 7.000 concentrateurs dans les régions de Tours et l’agglomération lyonnaise.

La signature pourrait intervenir d’ici quelques semaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur