Atos Origin: dans le collimateur de T-Systems?

Cloud

Atos Origin pourrait être racheté par l’allemand T-Systems, filiale informatique de Deutsche Telekom. Possible? C’est le scénario soutenu par la presse allemande

Le journal allemand

Handelsblatt évoque des discussions au sein du directoire de T-Systems, filiale services informatique de Deutsche Telekom, pour le rachat d’Atos Origin. En l’absence de commentaires des protagonistes, l’affirmation de la revue est le support d’une rumeur et l’objet de spéculations sur le titre de la SSII française, quatrième société de services informatiques européenne avec un chiffre d’affaires de 5,3 milliards d’euros en 2004. Atos Origin est sur une pente ascendante et a de quoi séduire. Ses activités en Allemagne et en Europe de l’Est sont importantes. Un rapprochement avec SBS, filiale de Siemens pour les services informatiques, avait déjà été évoqué en mars dernier. Décidément, l’Allemagne s’intéresse de près au devenir de la SSII ! Gros contrat

Atos Origin annonce avoir conclu un contrat de plus de 100 millions d’euros avec Premiere, chaîne de TV payante en Allemagne. Premiere confiera son infrastructure informatique au groupe d’origine française. L’accord prévoit qu’environ 100 informaticiens de Premiere, affectés aux sites d’Hambourg et de Munich, rejoignent les équipes d’Atos Origin, souligne le groupe de services informatiques dans un communiqué. Atos Origin indique qu’il prendra en charge les fonctions informatiques ne relevant pas du coeur de métier de Premiere, telles que la gestion du parc informatique et des serveurs, le fonctionnement des applications de back-office et ainsi que la maintenance du support informatique des postes de travail en Allemagne et en Autriche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur