Atos Origin : déception sur les résultats

Cloud

La SSII peine à remplir ses objectifs. Le marché attendait mieux. Déceptions?

L’action Atos Origin a commencé à plonger à la Bourse de Paris après la publication de ses résultats semestriels à peine satisfaisants. Le groupe avait pourtant annoncé le 27 juillet dernier un chiffre d’affaires de 2,72 milliards d’euros, en progression de 4%.

Atos Origin a plus que quadruplé son bénéfice net à 121,3 millions d’euros, soit une progression de 328% par rapport au 28,3 millions du premier semestre 2004. Cependant, la marge d’exploitation déçoit, même si elle s’affiche à 6,7%, contre 6,3% un an plus tôt. Les analystes pinaillent: ils attendaient 7% ! Ce sont les frais de restructuration de Sema, la division franco américaine de Schlumberger rachetée 55 millions d’euros, en septembre 2003, qui continuent de plomber le résultat. “La rentabilité accrue des nouveaux contrats et la poursuite de la rationalisation initiée en 2004 dopera la rentabilité du groupe; je confirme que nous tablons sur une marge d’exploitation comprise entre 7,5% et 8% pour 2005“, a indiqué Bernard Bourigeaud, le président du groupe. Atos affiche donc son optimisme. Son endettement net continue de se réduire, à 363 millions d’euros, car le groupe tire parti de la cession de la division scandinave. Selon Bernard Bourigeaud, il pourrait être ramené à 200 millions d’euros avant la fin de l’exercice, ce qui l’autorisé à prédire une “trésorerie nette positive en 2006“. Seulement voilà, le résultat acquis, 121,3 millions d’euros ou 4,5% du chiffre d’affaires, se place dans la fourchette basse des prévisions des analystes, qui n’ont pas manqué de le lui reprocher. Et Sema continue de peser lourdement sur le BPA (bénéfice par action). De 0,44 euro, les investisseurs pensaient passer à 2 euros, ils se contenteront de 1,81 euro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur