Atos Origin renoue avec les pertes

Cloud

Des suppressions d’emplois sont prévues

L’éclaircie aura été de courte durée pour la SSII française Atos Origin. Après avoir généré des profits en 2002, le groupe retombe dans le rouge en 2003 avec 169 millions d’euros de pertes.

Une perte comptable selon l’entreprise qui explique que la dépréciation de KPMG Consulting au Royaume-Uni a pesé à hauteur de 225 millions d’euros. Et de promettre pour 2004 un retour à la profitabilité. En attendant, Atos avance prudemment dans un marché des services informatiques qui s’améliore lentement (voir encadré). Néanmoins, pour optimiser ses coûts et le rachat de SclumbergerSema, le groupe prévoit de fermer dans les deux ans 35 sites et de supprimer 9 centres informatiques. Conséquence, plus de 2.300 emplois devraient être supprimés après une coupe de 7% en 2003. Petite croissance pour les services informatiques

Selon une étude de Markess International, le marché français devrait progresser de 2,7% cette année. Une reprise timide qui devrait être confirmée en 2005 avec une croissance de 5,3% à 19,8 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur