Atos Origin va quitter plusieurs pays

Cloud

La SSII souhaite se concentrer sur le marché européen

Atos Origin fait sa mue. La SSII franco-néerlandaise doit digérer le rachat il y a quelques mois de SchlumbergerSema. Pour y parvenir, le groupe a annoncé la cession de 500 millions d’euros d’actifs.

Ce programme ne devrait pas tarder à commencer puisque le président de l’entreprise, lors d’un débat organisé par le Crédit Lyonnais Securities, a confié que la SSII envisageait de se retirer de certains pays dans un délai d’un an. Selon les Echos, Bernard Bourigeaud aurait ainsi confié que “dans un an, il existe un certain nombre de pays dans lesquels nous ne serons plus”. Atos souhaite mettre l’accent sur son positionnement européen ainsi que sur l’objectif de figurer parmi le tiercé de tête dans un pays pour être pratiquement assuré d’être consulté lors des grands appels d’offre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur