At&T a jusqu’au 12 Janvier pour se prononcer sur le maintien du rachat de T-Mobile USA

Régulations

Une juge fédérale a accordé lundi un délai d’un mois à l’opérateur AT&T pour déterminer s’il souhaite maintenir sa proposition de rachat de T-Mobile USA, malgré l’opposition des régulateurs.

AT&T a désormais jusqu’au 12 janvier prochain pour rendre des comptes à une cour de district fédérale et au Département américain de la justice. A cette occasion, AT&T devra préciser s’il souhaite maintenir sa proposition d’acquisition à 39 milliards de dollars de T-Mobile USA, la modifier ou abandonner ce projet.

Le Département de la justice et le régulateur des télécoms s’opposent à la fusion

Rappelons que l’unité antitrust du Département américain de la justice (US DOJ) a lancé une procédure dans le but de bloquer la fusion entre AT&T et T-Mobile USA. Selon le DOJ, une trop forte consolidation au sein du marché américain de la telephonie mobile et des services d’accès internet haut débit serait préjudiciable aux consommateurs. Quant à Julius Genachowski, président du conseil d’administration de la Commission fédérale en charge des communications (FCC), il recommande lui aussi le blocage de ce rapprochement.

AT&T, de son côté, a choisi de se concentrer sur la procédure antitrust initiée par le DOJ, et d’en freiner le déroulement. La juge en charge du dossier, Ellen Segal Huvelle, a accepté d’interrompre la procédure antitrust engagée, d’annuler un entretien judiciaire prévu jeudi au 18 janvier 2012.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur