AT&T abandonne le grand public

Cloud

L’opérateur américain va désormais se concentrer uniquement sur ses clients professionnels

Changement majeur de stratégie chez AT&T. Le troisième opérateur téléphonique américain (et 7e au niveau mondial) a annoncé son recentrage complet sur le marché des entreprises (75% du chiffre d’affaires actuel).

Historique pour l’entreprise qui avec Alexander Graham Bell est à l’origine du téléphone. La firme de Bedminster indique qu’elle n’investira plus dans le développement de sa base clientèle en communications résidentielles et longues distances. Elle assurera néanmoins les services pour ses clients actuels. “Cette décision signifie que ATT va se concentrer sur des types d’activité où nous sommes un net leader, où nous contrôlons notre propre destinée et où nous avons de clairs avantages compétitifs”, a déclaré David Dorman, le p-dg de l’opérateur. Il s’agit également de se tourner vers le développement des technologies émergentes comme la voix sur IP (VoIP). En marge de cette annonce, AT&T a publié ses résultats trimestriels. L’opérateur a vu son bénéfice net divisé par cinq au 2e trimestre 2004 tout en faisant beaucoup mieux que ce qu’attendait Wall Street. Le bénéfice trimestriel du groupe a chuté à 108 millions de dollars, soit 14 cents par action, contre 536 millions de dollars (68 cents par action) un an plus tôt. On note que les ventes du groupe ont simultanément reculé de 13% à 7,6 milliards de dollars, contre 8,79 milliards de dollars au deuxième trimestre 2003, et 7,99 milliards de dollars au premier trimestre 2004. La division AT&T Business a vu son chiffre d’affaires reculer de 12,7% à 5,6 milliards de dollars notamment à cause d’une concurrence féroce qui oblige les opérateurs à comprimer leurs prix. AT&T Consumer a pour sa part vu son chiffre d’affaires baisser de 14,6% à 2 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur