AT&T confirme: “L’iPhone d’Apple arrivera en juin”

Régulations

Les amateurs de gadgets Apple sont dans les “starting blocks”

L’iPhone, premier téléphone d’Apple, devrait débarquer sur le marché US à la fin du mois de juin – vient de préciser un dirigeant de l’opérateur AT&T.

Rappelons que Cingular, la division ‘mobile’ (“wireless”) de l’opérateur américain a emporté l’exclusivité de la distribution du très attendu terminal de la marque à la pomme.

Randall Stephenson, dg d’AT&T, confirme:: “Nous allons respecter notre calendrier. Les tests du terminal se déroulent bien. L’iPhone est en route pour un lancement en juin.”

Ce n’est pas un hasard si AT&T annonce que l’iPhone n’est pas retardé. En effet depuis la présentation du téléphone en janvier 2007, les spéculations sur les forums dédiés à ce sujet vont bon train. Certains commentaires évoquent un retard dû à des problèmes techniques rencontrés lors des tests.

Stephenson a précisé : “Selon une étude interne, plus d’un million de personnes sont intéressées par l’acquisition d’un iPhone.”

Le lancement européen n’a pas été évoqué…

Combiné révolutionnaire ou gadget ? Inspiré du balladeur numérique de l’iPod, l’iPhone ne sera pas qu’un radio-téléphone: il disposera de capacités pour télécharger et écouter de la musique. Mince, d’une épaisseur de 11,5 mm, il est doté d’un écran tactile d’une diagonale de 3,5 pouces et d’un appareil photo numérique en 2 millions de pixels. Pas de boutons, pas de clapet, toutes les fonctions sont accessibles depuis l’écran tactile : il faudra s’y habituer, surtout pour l’envoi de SMS. Il sera piloté par le système d’exploitation Mac OS X. Il est GSM, Edge, Wi-Fi (802.11b/g) et Bluetooth 2.0 Enhanced Data Rate (EDR). Mais il n’est pas 3G (ni CDMA, ni UMTS) . Il offrira la navigation Internet (avec une version mobile de Safari), la messagerie électronique en push à la manière du Blackberry, la recherche sur mobile, la cartographie avec Google Maps? Il disposera d’une capacité de stockage de 4 ou 8 gigaoctets de mémoires ‘flash’. Deux modèles seront proposés lors de son lancement en juin prochain aux Etats-Unis : avec une capacité de stockage de 4 Go pour un prix de 499 dollars, ou en 8 Go pour 599 dollars.La firme à la pomme compte sur son image et sur le succès planétaire de l’iPod (70 millions écoulés depuis 2001) pour s’imposer sur ce marché.Mais le cabinet Informa Telecoms & Media estime que l’absence de la 3G risque de pénaliser les ventes du terminal en Europe.Il est vrai que les objectifs sont raisonnables, Apple viserait une part de marché de 1% pour 2008, soit 10 millions d’unités. A titre de comparaison, Nokia a vendu 70 millions de music-phones en 2006…Car la concurrence est loin d’être inactive. Si l’iPod est arrivé sur un terrain quasiment vierge, les music-phones sont intégrés depuis longtemps dans les stratégies des fabricants traditionnels. Nokia dispose d’une part de marché importante et Sony Ericsson oriente également sa stratégie vers la musique et dispose d’un large éventail de références. La bataille s’annonce donc rude même si Apple possède de nombreux atouts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur