AT&T conforte sa remise à flot, malgré le coût des fusions

Cloud

Le géant des télécoms US se félicite d’un premier trimestre en progression. Le revenu par action est en hausse de 37% par rapport à l’an passé, même période

AT&T revient de loin, c’est confirmé. Le géant fait état d’un ”

solide premier trimestre avec une croissance de résultat net et une progression des ventes dans le sans fil, le ‘large bande’, et les services aux entreprises“. Certes, les coûts liés à la fusion avec SBC continuent de peser lourds. Mais l’opérateur se félicite d’avoir gagné, grâce à Cingular Wireless, 1,7 million de nouveaux abonnés dans les mobiles, totalisant ainsi 55,8 millions de clients du radio-téléphone. De même, les connexions Internet à haut débit (DSL) sont en bonne progression, +511.000 clients, pour atteindre 7,1 millions d’abonnés aujourd’hui. Le résultat du trimestre fiscal écoulé s’établit à 1,4 milliard de dollars (contre 885 millions en 2005 ; le communiqué précise qu’il serait de 2 milliards, sans les coûts de fusion/ restructuration et que le résultat de 2005, même trimestre, aurait été d’1,1 milliard sans les coûts de fusion avec Cingular à l’époque). Les revenus se sont élevés à 15,8 milliards, contre 10,2 milliards en 2005, soit une hausse de 54,5% -croissance externe comprise; non détaillée). Prochain défi: l’acquisition de BellSouth (revenus de 20,5 milliards de dollars, sans Cingular, en 2005). Il est indubitable que ce rapprochement, avalisé le 5 mars dernier, aura également un coût à court et moyen terme. En milieu de journée, l’action AT&T était au beau, en hausse de +1,1%, à 25,81 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur