AT&T et IBM s’associent autour de l’Internet des objets

CloudDSIM2M

Internet des Objets et Big Data sont au cœur du partenariat mis en place entre AT&T et IBM. Première cible de cet accord, les smart cities.

AT&T et IBM viennent de forger une alliance de grande envergure autour de l’Internet des objets. Les deux sociétés vont mettre en commun leurs ressources (M2M, analytique, Cloud, Big Data et solutions de sécurité) afin de proposer des offres capables de traiter la vaste quantité de données qui sera émise par les objets connectés.

« Les villes, voitures, maisons et appareils intelligents vont assurer la croissance de l’Internet des objets et de l’infrastructure qui va avec, déclenchant une vague de nouvelles possibilités en matière de collecte de données, d’analyse prédictive et d’automatisation », explique Rick Qualman, vice-président Strategy & Business Development, industrie des télécommunications, IBM.

Multiplier les capteurs, faire remonter un maximum d’informations et les analyser, voilà le pari de l’Internet des objets pour les entreprises.

Première application pratique : les smart cities

Une des premières cibles du couple AT&T/IBM seront les villes intelligentes (Lire à ce propos notre dossier sur le sujet). L’Internet des objets permettra ici de faire remonter une foule de données, qui pourront être utilisées pour mieux déployer les équipes en cas de problème, gérer plus finement le trafic routier ou encore les places de stationnement.

En utilisant les informations remontées directement par les citoyens (‘crowdsourcing’), il sera même possible de s’attaquer aux impondérables, comme des bouchons localisés ou des phénomènes météorologiques soudains.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – L’Internet des objets en questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur