Nicolas Lemoine : « AT&T France se concentre sur les services aux entreprises »

CloudRéseaux
ATT Nicolas Lemoine

En France, AT&T développe particulièrement son offre de communications unifiées et de visioconférence aux entreprises internationales.

L’opérateur AT&T est présent depuis plus de 20 ans en France avec trois activités historiques principales : les services aux entreprises, la revente de capacité réseau (wholesale) et l’outsoursing. Des services qui s’étendent par ailleurs au M2M, la gestion de flotte mobile et le « business process outsoursing » avec guichet unique de facturation à l’échelle mondiale. AT&T, élabore également une offre similaire de netsourcing pour les télécommunications terrestres (wireline).

« Aujourd’hui, AT&T France se concentre sur les services aux entreprises », souligne Nicolas Lemoine, président d’AT&T France. Ces services évoluent eux-mêmes autour de deux grands sous domaines : l’offre réseau MPLS et les services avancés de communication.

Un backbone mondial

Proposée à l’international, l’offre MPLS est soutenue par un backbone à portée mondiale (l’AT&T Global Network), complété par des partenariats locaux pour opérer la boucle locale jusqu’au point de connexion du client. « Notre offre est un modèle global, explique le dirigeant. Nous opérons de la même façon partout dans le monde tant au niveau commercial, technique que des services de gestion. » Une uniformité mondiale qui offre aux clients les mêmes services, y compris dans les pays aux infrastructures télécoms plus incertaines. Sur ce point, AT&T met en avant sa « capacité à piloter les acteurs locaux ».

Les services avancés se déclinent pour leur part autour des solutions de communications unifiées et collaboratives dans la sphère du cloud computing, de la plate-forme (PaaS) à l’applicatif (SaaS). « Nous n’avons pas de limite d’offre sur la gestion d’infrastructure, mais nous n’allons pas dans le développement d’applications », précise Nicolas Lemoine. Les offres de solutions de communication sont étoffées.

La voix IP dans le cloud

Unified Communications Voice (UC Voice) est une solution de téléphonie sur IP basée sur la plate-forme Cisco HSC (Hosted Collaboration Solution). « C’est un service multitenant et multiclient dans le cloud, résume Tony Gasson, directeur des solutions Communications Unifiées chez AT&T. Il supporte toutes les fonctions des PABX depuis un téléphone Cisco SIP avec gestions des appels depuis le PC et le téléphone mobile qui bascule en wifi de manière transparente pour l’utilisateur. »

Nicolas lemoine att france services entreprises
Une interface utilisateur unifiée pour les services UC Central et UC Voice d’AT&T.

UC Voice sera avantageusement complété par UC Central, un client logiciel de gestion de présence destiné aux laptops, tablettes, smartphones et postes téléphoniques fixes qui gère les appels audio, la messagerie, l’accès aux e-mails. Un concurrent de Cisco Jabber et Microsoft Lync, ce dernier étant néanmoins désormais intégré dans l’offre AT&T.

La téléprésence interopérable

Issu du rachat d’Interwise il y a 5 ans, AT&T Connect offre pour sa part une solution de webconférence qui supporte la vidéo. La vidéo communication est également mise en avant à travers les offres de visioconférence (sur écran HD, tablette, laptop…) et de téléprésence des salles immersives. « Même si nous faisons appel à des partenaires, nous pouvons prendre en charge le projet de salle de téléprésence dans sa globalité pour un client », assure Nicolas Lemoine.

L’offre de visioconférence d’AT&T se veut souple et interopérable. « Notre infrastructure cloud permet de mélanger les connexions immersives (salle dédiée) et permissives (autres) afin que les clients puissent utiliser les solutions à volonté et simplement, explique Tony Gasson. Cela permet d’inviter des clients issus d’opérateurs concurrents. L’infrastructure gère le transcodage entre les différentes technologies. »

Adresser l’ensemble des besoins

La gestion des rendez-vous et réservations s’effectuent depuis Outlook ou un portail. L’offre s’est récemment enrichie de Virtual Private Room, un service qui permet d’inviter un correspondant dans une visioconférence en cours, par e-mail ou depuis un message instantané.

Partenaire de longue date de Cisco pour les solutions de téléprésence et visioconférence, AT&T intègre désormais le catalogue de Polycom. « L’idée est d’offrir une suite totalement intégrée pour décharger le client des problématiques techniques, explique Nicolas Lemoine pour justifier la diversité des plates-formes. En s’associant avec les grands du secteur, on adresse l’ensemble des besoins. »

Un modèle souple

AT&T a néanmoins une approche souple vis-à-vis de l’entreprise qui veut basculer ses services de communication dans le cloud. « Plutôt que de tout mettre à la poubelle, nous récupérons l’existant et définissons avec le client un calendrier pour intégrer ses différents services d’UC dans le cloud. » Une logique d’accompagnement qui permet de proposer, au fil du temps, des solutions effectives en termes de coût et de fonctionnalités.

Le modèle économique est lui aussi flexible : AT&T peut proposer les différents « endpoints » (salles immersives, équipements, services…) en mode opex avec paiement mensuel sur 36 mois, ou facturer les services autour de la salle achetée par le client.

Le dynamisme français

L’opérateur s’adresse essentiellement aux grosses PME et grands comptes. « On adresse 80 % des entreprises du CAC 40 », précise le dirigeant. Autrement dit, les clients aux activités internationales à qui AT&T apporte ses services sur l’ensemble de la planète avec son réseau mondial. Parmi les récents contrats, AT&T va relier les 3500 sites du groupe LVMH dans plus de 100 pays accompagné d’une gamme de services de communications IP avancées.

Nicolas Lemoine se félicite du dynamisme du marché en général et de la France en particulier. « Le marché des communications unifiées dans le cloud va doubler en 2013 en passant de 2,3 à 5 milliards de dollars dans le monde. Et la France devrait être le premier pays en matière d’UC sur le marché européen en 2015. » Un dynamisme dont AT&T compte bien profiter pour accélérer sa croissance.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur