AT&T s’effondre sous les charges de dépréciation

Cloud

L’opérateur télécoms historique américain dégrade la valeur de son fonds de commerce, restructure ses activités, recule sur tous les fronts, et accuse un résultat trimestriel qui plonge avec une perte de 7,1 milliards de dollars!

Les résultats au troisième trimestre de l’opérateur télécoms historique américain AT&T sont-ils si catastrophiques ?

Certes, le groupe accuse une perte de 7,1 milliards de dollars, mais elle provient d’une charge exceptionnelle de 11,4 milliards de dollars pour dépréciation de son fonds de commerce. Sans cette charge exceptionnelle, AT&T aurait réalisé un bénéfice de 593 millions de dollars, inférieur aux attentes du marché, mais sufisant pour garantir la capacité du groupe à se redresser. Côté activités, AT&T se replie sur tous les fronts : le chiffre d’affaires de la division consommateurs chute de 15,2% à 2 milliards de dollars, celui de la division entreprises recule de 10,4% à 5,6 milliards de dollars. AT&T a annoncé début octobre qu’il recentrait ses activités sur sa division entreprises, soumise à une concurrence moins forte, entraînant la suppression de 20% de ses effectifs, soit plus de 12.000 emplois. Une restructuration qui a déjà entraîné une charge de 1,1 milliard de dollars au troisième trimestre ! David Dorman, CEO de AT&T, a cependant tenu à rester optimiste. “Nos résultats pour le 3e trimestre prouvent que nous faisons des progrès importants pour transformer la structure des coûts d’AT&T et mettre au point un modèle d’entreprise plus efficace pour l’avenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur