Attaque en règle de Microsoft contre Linux

Régulations

Un nouveau mémo signé Steve Ballmer vient confirmer ses dénégations à l’encontre de Linux et de l’Open Source

Etonnante, la faculté de Microsoft à dévoiler régulièrement des mémos internes, généralement bien ciblés ! Dernier en date, celui de Steve Ballmer, CEO de Microsoft, où le big boss met en exergue sa vision des faiblesses de Linux.

Le patron du premier éditeur mondial de logiciels tient tout d’abord à rappeler que les utilisateurs du système d’exploitation Linux sont vulnérables aux risques de violation de sécurité. “Les faits montrent que Windows présente un coût de possession moins élevé et moins de failles de sécurité”, écrit Steve Ballmer. Par ailleurs, Linux serait plus cher. Se basant sur une étude effectuée auprès de 14 entreprises, dont cinq tiennent une comptabilité précise des coûts liés aux technologies de l’information, le CEO estime que “Toutes les cinq ont établi que Linux était plus cher de 5 à 20% que les systèmes Windows qu’elles utilisent”. Selon Microsoft, l’Open-source souffrirait d’un manque de structures de développement, ainsi que d’un manque de protection adéquate contre les risques de propriété intellectuelle en provenance de tierce partie. L’analyse de Steve Ballmer est certes réaliste, mais chaque argument pourrait lui être retourné, de l’ampleur des dégâts des attaques contre les ordinateurs sous environnement Windows à l’excès de protection et aux codes propriétaires. La guerre entre Microsoft et le monde du logiciel libre reste ouverte !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur