Attaque massive contre Internet: le réseau a tenu

Régulations

Ce mardi 6 février 2007, Internet a connu sa plus importante attaque de
pirates depuis 2002. Il a plutôt bien résisté.

En provenance probablement de Corée du Sud, une gigantesque attaque organisée a ciblé les serveurs centraux de l’Internet (root servers). Sur les treize postes qui gèrent le trafic global de la toile, et qui à l’origine de l’Internet alimentaient le réseau du Département américain de la défense, trois ont été rapidement surchargés, mais ne sont pas tombés.

L’attaque DoS (dénie de service) visait en priorité UltraDNS, la compagnie dont les serveurs ont en charge le trafic sur certains suffixes, en particulier les ‘.org‘. Mais chez NeuStar, qui héberge la compagnie, on s’est contenté d’indiquer avoir observé une augmentation du trafic !

Les ordinateurs des experts en sécurité du monde entier ont quant à eux constaté que d’énormes volumes de données ont été balancés sur la toile afin de saturer certains des pipelines vitaux de l’Internet.

Durant douze heures, les attaques se sont multipliées avec une force et une sophistication tout à fait inhabituelle, démontrant une volonté et dans le même temps une réelle expertise des pirates. Les attaques se prolongeaient encore, mais avec moins d’intensité, quelques heures après !

La NSA, l’agence de sécurité intérieure des Etats-Unis, a également confirmé l’anormalité du trafic en ligne, démontrant une attaque organisée.

Mais le réseau a tenu ! Il a profité des avancées de la technologie ces dernières années, ainsi que de signes avant coureurs avec une multiplication d’attaques DoS qui ont permis d’anticiper la vague. Les effets de l’attaque n’ont quasiment pas été ressentis par les internautes du monde entier… A moins qu’il ne s’agisse d’un test préparant une menace plus grande encore ?

Car on s’interroge aujourd’hui sur les motivations des pirates ? Une volonté délibérée de satisfaire une libido exacerbée ? Une tentative de tout casser pour le fun ? Une chose semble acquise, les auteurs de l’attaque n’ont probablement pas d’objectifs mafieux?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur