Australie : les mails sous surveillance

Régulations

L’Australie autorise le contrôle des courriels dans le cadre de l’adoption de nouvelles lois pour renforcer la lutte contre le terrorisme

Les entreprises australiennes dont l’activité est jugée critique pour l’économie du pays sont désormais autorisées à contrôler les mails de leurs salariés. Un contrôle supplémentaire qui s’explique par le vote de nouvelles lois antiterroristes.

Le Telecommunication Act, texte gouvernemental qui expire à la fin du mois de juin 2009, n’autorisait jusqu’à présent que les agences de sécurité à surveiller les communications des employées. Et cela même sans autorisation.

La Première ministre, Julia Gillard de l'”Australian Labour Party”, a déclaré à cette occasion que le but de cette mesure n’était pas d’empiéter sur la vie privée des salariés. “Notre ambition n’est pas de savoir qui a fait quoi pour la soirée de Noël.” “Ces mesures doiventsurtout permettre de surveiller notre infrastructure critique. Imaginons que notre système bancaire tombe. Cela aurait des conséquences dramatiques sur notre économie”explique Gillard dans une interview accordée à une chaîne de télévision locale.

“Nous voulons nous mettre à l’abri des attaques terroristes”ajoute la ministre.

Du côté des organisations de défense des libertés, le texte est tout naturellement jugé “préoccupant”.

Certains estiment à juste titre que ce système, s’il n’est pas fermement réglementé, pourrait être utilisé pour chasser les “mauvais salariés” plutôt que pour se protéger des cybermenaces.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur