Pour gérer vos consentements :
Categories: Sécurité

Autologon : un PoC problématique pour la sécurité d’Azure Active Directory

Vulnérabilité ou simple choix de conception ? Entre Microsoft et Secureworks, on ne s’accorde pas sur la terminologie. Mais le premier ne nie pas ce qu’a découvert le second : une méthode permettant à quiconque de récupérer noms d’utilisateurs et mots de passe sur un Azure Active Directory. Un PoC public est là pour le prouver.

Le problème se trouve dans l’authentification unique transparente (autologon). Cette fonctionnalité connecte automatiquement les utilisateurs sur Azure Active Directory lorsque leurs appareils professionnels se trouvent sur le réseau de l’entreprise. Elle implique plusieurs points de terminaison, dont un maintenu pour des raisons de compatibilité avec d’anciennes versions d’Office (antérieure à l’édition 2013, mise à jour de mai 2015).

Le souci avec ce point de terminaison destiné à authentifier noms d’utilisateurs et mots de passe ? Les tentatives de connexion avec autologon ne sont pas inscrites dans les logs. Ce qui ouvre la voie à des attaques de force brute. Aussi bien pour trouver des mots de passe que des identifiants (lorsque AAD signale « mauvais mot de passe »). L’annuaire dispose d’une fonctionnalité Smart Lockout qui bloque les IP effectuant trop de requêtes, mais elle est aisément contournable.

Ni le MFA, ni le contrôle d’accès ne sont efficaces, explique Secureworks. La raison : l’un et l’autre interviennent après la première phase d’authentification.
Du côté de Microsoft, on se refuse à parler de faille. Essentiellement parce que les jetons qu’émet le point de terminaison ne suffisent pas à s’authentifier. Ils doivent être à nouveau présentés à AAD, et les requêtes réalisées à ces fins sont journalisées. L’éditeur travaille néanmoins à un correctif. Celui-ci rétablira la journalisation manquante et permettra de désactiver le point de terminaison.

Photo d’illustration © Kentoh – Shutterstock

Recent Posts

Sigfox en redressement judiciaire : la chute d’une pépite qu’on voyait licorne

Une période d'observation de six mois démarre pour l'entreprise toulousaine Sigfox, en quête d'un repreneur.

14 heures ago

Salaires IT : des rémunérations à six chiffres… aux Etats-Unis

La Silicon Valley, Seattle et New York proposent les salaires Tech les plus élevés. En…

15 heures ago

Tech : comment motiver et retenir les talents

Face aux difficultés de recrutement des profils technologiques les plus recherchés du marché, la mise…

20 heures ago

Gestion des données de référence : le top 10 des fournisseurs

Qui sont les têtes d'affiche de la gestion des données de référence (MDM) et comment…

21 heures ago

Ransomware au ministère de la Justice : où en est-on ?

LockBit 2.0 a épinglé le ministère de la Justice à son tableau de chasse. À…

24 heures ago

Stéphane Boulanger, nouveau DOSI du PMU

Le PMU nomme Stéphane Boulanger au poste Directeur des Opérations et des Systèmes d'Information (DOSI).

2 jours ago