Automatisation : BlackLine s’offre Rimilia pour 150 M$

BusinessLogiciels

En rachetant Rimilia, l’éditeur logiciel BlackLine alimente sa stratégie globale d’automatisation des processus de gestion financière et comptable.

BlackLine, spécialiste du logiciel d’automatisation des processus comptables et financiers, a finalisé l’acquisition de Rimilia pour un montant de 150 millions de dollars.

Fondée en 2008, l’entreprise britannique Rimilia a développé une offre SaaS d’automatisation des encaissements clients à base d’intelligence artificielle.  Sa plateforme cloud s’intègre avec les principaux ERP du marché, financiers et multi-devises. Les moyennes et les grandes entreprises de différents secteurs sont ciblées.

L’enjeu : fluidifier les traitements de la commande client à l’encaissement (order-to-cash).

« La plupart des entreprises utilisent encore des processus hérités, répétitifs et manuels pour gérer le cycle order-to-cash. Toutefois, nos clients et partenaires demandent depuis longtemps une solution qui permette d’optimiser la gestion de leur trésorerie et de leurs liquidités. La question est d’autant plus critique dans le contexte économique difficile actuel », a déclaré Marc Huffman, président et directeur des opérations de BlackLine. « Ce rachat nous permet de répondre à ce besoin », a-t-il ajouté par voie de communiqué.

Moderniser le contrôle financier

Acquérir Rimilia, permet donc à BlackLine d’étendre ses capacités dans un domaine complémentaire au sien. En ajoutant des fonctions de traitement automatisé des comptes clients à ses propres technologies d’automatisation du processus de clôture financière.

La firme américaine fondée par Therese Tucker ambitionne également de renforcer sa marque auprès des contrôleurs financiers. BlackLine veut aussi donner un coup d’accélérateur à sa stratégie globale de transformation du management financier et comptable.

« Les comptes clients constituant le principal actif pour la plupart des entreprises, la capacité de Rimilia à débloquer des fonds de roulement et à réduire les risques est une priorité pour les contrôleurs et directeurs financiers d’aujourd’hui », a ajouté Marc Huffman, qui assumera la fonction de CEO de BlackLine à partir du 1er janvier 2021.

(crédit photo via Pexels)


Avis d'experts de l'IT