Automic en passe d’acquérir Orsyp, spécialiste de l’automatisation IT

Régulations

Consolidation dans le domaine des plateformes d’automatisation. La société autrichienne Automic est entrée en négociation exclusive pour racheter le Français Orsyp. Des synergies sont attendues dans l’extension territoriale des activités et la complémentarité des produits.

« Deux sociétés de tailles et avec des histoires à peu près similaires, on décidait de s’unir pour bénéficier d’un effet de taille », explique François-Xavier Floren, CEO d’Orsyp, pour justifier l’annonce de l’ouverture de négociation exclusive pour son rachat par la société autrichienne Automic. Le dirigeant n’a pas donné d’indication sur le montant de l’opération, mais indique que l’entité ainsi créée devrait peser un peu plus de 150 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Les deux sociétés sont des éditeurs de plateformes d’automatisation des processus IT. La complémentarité et l’expansion des activités ont été au cœur des discussions entre les dirigeants des deux entreprises. « Orsyp apporte des solutions d’automatisation orientées vers la production et la performance (avec le rachat de Streamcore en 2012 et des travaux menés sur l’outillage pour les services collaboratifs), Automic dispose d’une plateforme complète One Automation qui est tournée vers l’amont des projets notamment dans une logique DevOps », souligne Jean-Michel Breuil, CDO d’Orsyp. Interrogé sur l’avenir des deux plateformes et des différents produits après l’acquisition, le responsable se veut rassurant : « Il va y avoir un travail d’intégration qui va être mené pendant l’été pour réussir à coupler performance et industrialisation pour répondre aux besoins des clients. »

Extension territoriale

Autre axe de synergie, le développement à l’international. Automic est très présent sur le marché nord-américain où Orsyp débutait sa percée. L’acquisition apportera à la société Autrichienne une présence plus forte en France et au Canada, mais également vers le Moyen-Orient et l’Asie. L’effet de taille joue aussi sur la base client, qui va être multipliée par 2,5 selon François-Xavier Floren. Ce dernier ne fera pas partie de la nouvelle aventure en laissant les rennes à Richard Muirhead, CEO d’Automic. « Il ne peut pas y avoir plusieurs cuisiniers dans la même cuisine », ajoute en boutade le dirigeant en saluant une transition managériale en douceur.

L’opération va permettre aux deux sociétés de mieux concurrencer des acteurs de poids bien plus important comme IBM, CA et BMC sur le marché de l’automatisation. Orsyp a affiché en 2013 un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros, dont 20 millions d’euros réalisés en France. La société a été classée en 25ème position dans le classement des éditeurs de l’Afdel.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur