Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudSécurité

Automobile: BlackBerry Jarvis scrute la sécurité du code dans la supply chain

BlackBerry a lancé un nouvelle plateforme en mode SaaS dédiée à la sécurité des logiciels pour la supply chain du secteur automobile.

BlackBerry Jarvis permet d’identifier les vulnérabilités dans les programmes développés par les OEM pour développer les voitures connectées ou la conduite autonome. La plateforme est personnalisée en fonction des clients.

« Les véhicules connectés et autonomes nécessitent certains des logiciels les plus complexes jamais développés, créant un défi important pour les constructeurs automobiles qui doivent s’assurer que le code est conforme aux normes spécifiques du secteur et des constructeurs, tout en luttant contre les cybercriminels », a déclaré John Chen, CEO de BlackBerry, qui qualifie Jarvis de « game changer ».

Cité dans le communiqué, le dirigeant de BlackBerry depuis novembre 2013 précise : « Pour la première fois, les OEM disposent d’une vision complète, cohérente et en temps quasi-réel de la sécurité sur l’ensemble du code du véhicule, de connaissances et d’un apprentissage approfondi. Ils peuvent ainsi prédire et corriger les vulnérabilités, assurer la conformité et garder une longueur d’avance sur les acteurs ayant adopté des mauvaises pratiques. »

Jarvis est capable d’identifier les vulnérabilités dans les logiciels utilisés en effectuant un scan rapide du code. On passe d’un examen de 30 jours à 7 minutes.

La firme canadienne s’appuie sur son expertise dans le domaine de la cybersécurité pour son offre Jarvis exploitée sur une formule de facturation à l’usage (« pay-as-you-go »).

Selon Reuters, BlackBerry a testé Jarvis avec des constructeurs comme Jaguar et Land Rover.

Les nouvelles générations de véhicules intègrent des centaines de composants logiciels, dont beaucoup sont écrits par un vaste réseau de fournisseurs tiers. Les constructeurs ont besoin de superviser l’intégration logicielle pour rendre la conception globale cohérente.

BlackBerry Jarvis pourrait servir à des domaines au-delà de l’automobile. Pourquoi pas le secteur de la santé ou de l’automatisation industrielle.

BlackBerry continue de déployer son expertise technologique associée au secteur automobile.

En septembre, la firme canadienne avait enclenché un partenariat avec l’équipementier automobile américain Delphi Automotive (devenu Aptiv entretemps) autour d’un système d’exploitation de logiciels pour la conduite autonome.

Parallèlement, BlackBerry va également fournir son OS QNX à la plateforme Apollo (conduite autonome) du groupe Internet chinois Baidu.

Qualcomm, Denso, Ford…Les partenaires technologiques ne manquent pas.

(Crédit photo : @BlackBerry)

Recent Posts

L’utilisateur d’un logiciel commercial peut-il le décompiler ?

L'acquéreur d'un programme informatique peut-il le décompiler sans autorisation de l'auteur ? La CJUE a…

5 heures ago

DSI : 3 perspectives pour 2022

Orienter l'investissement vers des initiatives technologiques "centrées sur l'humain", c'est l'une des tendances promues par…

6 heures ago

Apple Silicon : quelle logithèque après un an ?

Bientôt un an que les Mac M1 sont sur le marché. Le cas d'Adobe illustre…

8 heures ago

SASE : Kaspersky rachète Brain4Net pour booster son offre XDR

Kaspersky va intégré le modèle SASE orchestré de Brain4Net dans sa future plateforme XDR.

10 heures ago

Oniro : un relais en Europe pour l’« anti-Android » de Huawei

La fondation Eclipse accueille Oniro, branche européenne d'un projet d'OS multinoyau dont Huawei est le…

13 heures ago

RGPD : Max Schrems et Edward Snowden critiquent son efficacité

Quelle réalité pour la protection des données personnelles sous l'ère RGPD ? Edward Snowden et…

1 jour ago