Avast 6.0, l’antivirus qui virtualisera les applications

SécuritéVirtualisation

L’antivirus avast! 6.0 permettra de placer toute application douteuse à l’intérieur d’une machine virtuelle, protégeant ainsi l’ordinateur de l’utilisateur.

Avast Software vient d’annoncer qu’il inclurait une fonction de virtualisation des applications au sein de son prochain antivirus, avast! 6.0. Elle sera accessible dans toutes les versions du logiciel, y compris la mouture gratuite.

La virtualisation des applications permet de faire fonctionner un exécutable au sein d’une micro machine virtuelle. S’il s’avère que le logiciel contient du code indésirable, ou si un pirate tente d’en exploiter les failles, il ne pourra influer que sur le fonctionnement de la machine virtuelle, laissant ainsi le système d’exploitation de l’utilisateur à l’abri de l’infection. La virtualisation applicative permet donc de placer les exécutables dans un bac à sable, au sein duquel s’enlisera une majorité des tentatives d’attaques.

« Le fait que nous fournissions aujourd’hui à tous nos utilisateurs, y compris à ceux de la version gratuite, la technologie de la virtualisation automatique, fait partie intégrante de la volonté d’avast! de libéraliser la technologie », explique Ondrej Vlcek, directeur technique chez Avast Software. « [La virtualisation automatique est] une situation 100 % gagnant-gagnant pour les utilisateurs : si l’application est dangereuse, elle s’arrête aux portes de la machine virtuelle et l’ordinateur de l’utilisateur reste complètement sécurisé. Si au contraire elle est sûre, il n’y a pas de problème de faux positif. »

Notez que l’utilisateur pourra choisir pour chaque application s’il veut activer ou non la virtualisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur