Bull rend la simulation numérique accessible en mode PaaS/SaaS

CloudPAAS

La simulation numérique accessible à l’acte, c’est ce que propose Bull en mettant à disposition ses capacités de calcul au travers du service extreme factory.

Actualité chargée pour Bull, qui profite de la SC10 de La Nouvelle-Orléans (États-Unis) pour dévoiler de multiples nouveautés ayant trait au monde du calcul. Dernière annonce en date, celle de la mise à disposition d’extreme factory, une offre de simulation numérique avec un paiement à l’usage, en mode PaaS/SaaS. Une première sur le marché.

« Avec extreme factory, Bull est à nouveau à l’avant-garde et ouvre l’accès au calcul intensif aux entreprises et aux laboratoires de toutes tailles », explique Philippe Vannier, président-directeur général de Bull. « Parce qu’il est devenu un outil vital pour innover et inventer une économie numérique plus respectueuse de l’environnement, nous sommes fiers de contribuer aujourd’hui à démocratiser l’accès au calcul intensif, et nous continuerons dans cette voie dans le cadre de l’emprunt national pour les investissements d’avenir, avec le projet Numinnov dont l’objectif est d’accélérer encore cette dynamique. »

Extreme factory intéressera en tout premier lieu les PME, les cabinets d’étude et les studios de création 3D, qui ne disposent souvent pas de moyens suffisants pour posséder leur propre centre de calcul, et qui pourront ainsi louer les services de Bull, avec une tarification attractive : de 0,20 euro HT à 0,30 euro HT par heure et par cœur et de 0,15 euro HT à 0,30 euro HT par mois et par gigaoctet de stockage. Les tarifs varient en fonction du nombre de serveurs mobilisés et de la durée d’utilisation. Notez que ce service pourra également intéresser les grandes entreprises qui cherchent ponctuellement à disposer d’une plus large puissance de calcul. Aujourd’hui, la compagnie dispose de plus de 20 000 cœurs Intel Xeon au sein du datacenter dédié à extreme factory.

Un portail sécurisé permet aux utilisateurs d’organiser les projets, de transmettre les fichiers source, de charger les applications, de lancer les traitements, puis d’effectuer les tâches de visualisation ou de télécharger les résultats. Le tout est accessible depuis une interface web simple d’usage. Offre PaaS oblige, les utilisateurs pourront lancer leurs propres applications. Notez toutefois que divers logiciels tiers sont accessibles optionnellement en mode SaaS. Nous retrouvons ici des solutions comme Scilab (consortium Scilab), Bakery Relight (The Bakery), STAR‐CCM+ (CD-adapco), ainsi que les outils de prototypage d’ESI Group.

« Du monde entier, à partir d’un poste de travail connecté – voire de votre mobile -, vous retrouverez votre environnement de travail pour innover en toute sécurité, tout en ne payant que les ressources que vous louez à la demande. C’est cette logique qui prévaut avec extreme factory, qui permettra à tout le monde d’accéder à la puissance. L’innovation devient à la portée de tous, » conclut Pascal Barbolosi, vice‐président, directeur de la business unit extreme computing chez Bull.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur