Avec Ka-Sat, l’Internet par satellite va secourir les zones rurales

CloudFibre

Tooway va prochainement mettre en fonctionnement le nouveau satellite Ka-Sat, conçu spécifiquement pour l’accès Internet à haut débit.

L’accès Internet par satellite est une solution de choix pour les habitants des zones non couvertes par l’ADSL. Cette offre est assez onéreuse (un phénomène logique au regard du coût de construction et d’exploitation d’un satellite), mais elle permet de disposer d’un débit relativement correct.

Tooway nous confirme que le satellite Ka-Sat d’Eutelsat a été lancé avec succès la semaine passée. Il devrait être mis en fonction fin avril ou début mai 2011, et ce, pour une durée de quinze ans. Il propose une bande passante record de 70 Gbit/s, qui devrait lui permettre de couvrir jusqu’à un million de foyers européens avec des débits de 10 Mb/s dans le sens descendant et de 1 Mb/s dans le sens montant, contre 3,6 Mb/s et 384 kb/s aujourd’hui.

Tooway (via ses distributeurs, Alsatis, Axione, Connexion Verte, Numeo, Sat2Way et SHD) devrait revoir ses contrats, qui disposeront de quotas sur 28 jours en hausse. Aujourd’hui, ces derniers sont compris entre 2,4 Go et 12 Go. C’est peu, mais les utilisateurs peuvent réduire leur utilisation de bande passante en optant pour un service de compression des pages web, comme Opera Turbo, ou en maximisant l’utilisation de caches de données locaux.

Espérons également que Tooway corrige sa politique de limitation des débits. Après un ou plusieurs gros transferts, les abonnés voient en effet la bande passante chuter rapidement. Pire, une fois le quota mensuel épuisé, l’accès Internet reste possible, mais à des débits ne dépassant parfois pas les 10 kb/s dans le sens descendant et les 5 kb/s dans le sens montant, soit beaucoup moins que ce que permet un modem placé sur une ligne de téléphone classique. Une limite très handicapante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur