Avec le Futro A300, Fujitsu compresse le CTO des clients léger

Poste de travail
Fujistu Futro A300 - client léger

A défaut d’imposer sa raison d’être comme celle d’un foudre de guerre, le client léger Fujitsu Futro A300 joue la carte de l’autonomie, de la flexibilité et des économies d’énergie pour minimiser son coût total de possession.

Au chevet des clients légers d’entrée de gamme, Fujitsu intronise le dénommé Futro A300, dont les prétentions, outre les sempiternelles considérations d’adaptabilité et de modularité, se résument à une réduction de l’ordre de 80 % du coût total de possession.

Au menu, l’uniformisation des politiques de déploiement matériel et de maintenance, avec en parallèle l’accès à une interface d’administration centralisée, concourante à l’implémentation « à la carte » de l’OS Windows Embedded Compact 7 ou d’eLux RL. Dans l’idéal que prône Fujitsu, il résulte de ces prédispositions une homogénéité du parc informatique d’entreprise, articulé autour d’un serveur sécurisé et nécessairement moins sujet à la fragmentation qu’induit notamment la consumérisation.

Face aux solutions traditionnelles, ce terminal disponible en précommande à 253 euros HT (prix public conseillé) semble se révéler moins énergivore, à 11 watts en crête et dix fois moins en mode veille (0,96 W). Sans s’avérer négligeable, le seul investissement initial en est d’autant plus minime qu’un tel dispositif au gabarit réduit (un pavé de 18,5 cm de côté, pour 42 mm d’épaisseur et 1 kilogramme sur la balance) n’intègre que le strict minimum, se dispensant notamment d’éléments mécaniques.

L’entrée de gamme à tous les échelons

Le Futro A300 s’articule autour d’un chipset VIA VX900 que peuplent un processeur Eden ULV à 1 GHz et un module d’1 Go de RAM DDR3-1066. Fujitsu y adjoint quatre ports USB 2.0, un module Ethernet Gigabit et des sorties vidéo (dont une DVI) permettant la connexion de deux moniteurs. Dans l’optique d’une prise en charge de l’affichage en Full HD (1920 x 1200, 32 bits), le GPU intégré s’octroie jusqu’à 256 Mo de mémoire partagée.

La suite logicielle Scout Enterprise complémente l’offre d’une série d’outils destinés à la gestion du déploiement applicatif, aux audits système ainsi qu’à la définition de groupes d’utilisateurs, via une interface graphique SAP embarquée ou un terminal X11. Côté accès distant, des clients RDP et Tarantella sont inclus. Enfin, un navigateur web, Firefox ou Opera, est de la partie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur