Avec les clients légers t5570e et t5740e, HP se dispense de serveur

Réseaux

Proposée avec Microsoft System Center Configuration Manager 2007 (SCCM) et Embedded Device Manager (EDM), les nouveaux clients légers de HP s’ouvrent aux petits budgets.

HP annonce le t5570e et le t5740e, deux clients légers représentatifs d’une avancée dans l’administration des systèmes embarqués. L’alliance inédite des solutions Microsoft System Center Configuration Manager 2007 (SCCM) et Embedded Device Manager (EDM), préchargées en standard, dispense du recours à un serveur distant dans la démarche de gestion des parcs informatiques d’entreprise.

Le concept s’applique à l’ensemble des systèmes embarqués, à savoir les automates, les écrans connectés, les distributeurs de billets et plus globalement tous ces dispositifs susceptibles de déclencher de temps à autre l’hilarité du public, la faute à un écran bleu.

De telles configurations sont plus accessibles aux petites entreprises, avec des tarifs à trois chiffres. Le modèle de base, en l’occurrence un t5740e doté d’un processeur VIA Nano à 1 GHz (une plate-forme également choisie par Impact Technologies pour ses clients légers), s’affiche ainsi à 339 dollars sur le site de Hewlett-Packard.

L’écosystème EDM y est pré-installé aux côtés de SCCM 2007, qui offre une interface de régulation des mises à jour, de redéfinition des politiques de sécurité et de gestion du stockage en local. Les administrateurs réseau peuvent s’en servir pour procéder à diverses opérations de déploiement logiciel.

« L’IT Manager peut dorénavant déployer des mises à jour de produits Microsoft, d’applications tierces, de solutions personnalisées, de pilotes matériels et de BIOS système à destination d’un large éventail de machines », précise le constructeur américain. L’un des principaux atouts d’Embedded Device Manager réside en cette intelligence artificielle qui lui permet de passer temporairement, lorsqu’il juge nécessaire de s’octroyer un accès en écriture, outre les protections appliquées sur les disques, analyse ITespresso.fr.

Comme le précise ReadWriteWeb, la standardisation des clients légers ne contredit pas pour autant la segmentation d’une offre qui décline le haut de gamme (t5740e) en plusieurs terminaux munis d’un Atom N280 à 1,66 GHz, pour 2 Go de RAM (dont 128 Mo dédiés à la vidéo). S’y adjoignent des interfaces série (DB9) et parallèle, ainsi qu’un contrôleur USB à 6 ports, jouxtant 3 sorties DVI.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur