Avec les SSD PCIe Z-Drive 4500, OCZ veut entrer dans le datacenter

ComposantsDatacentersStockageVirtualisation

OCZ, fraichement entré dans le giron de Toshiba, vient de dévoiler sa nouvelle gamme de SSD professionnelle au format PCI Express avec les Z-Drive 4500. Grâce à ses spécificités, elle se destine aux datacenters.

OCZ Storage Solutions vient de lever le voile sur la gamme de SSD entreprise PCI Express baptisée Z-Drive 4500.

Le premier produit d’OCZ Storage Solutions

Début décembre 2013, Toshiba annonçait l’acquisition des actifs d’OCZ relatifs à ses activités grand public et professionnelle. Pour justifier sa stratégie, M. Seiichi Mori, vice-président de l’activité semi-conducteurs et stockage de Toshiba et vice-président du groupe, déclarait : « Nous sommes ravis de saisir cette opportunité. La combinaison de notre technologie NAND avec l’expertise d’OCZ dans les SSD va nous permettre de renforcer encore notre activité SSD. »

Un SSD PCIe pensé pour les datacenters

De la théorie à la pratique, il n’y a qu’un pas que la nouvelle division de Toshiba vient de franchir. Le premier produit issu de cette nouvelle entité est un SSD professionnel destiné à pénétrer dans les datacenters.

Un challenge qui est rendu possible grâce au savoir-faire de Toshiba dans le domaine de la flash à portes NAND. Pour développer la gamme Z-Drive 4500, c’est ainsi la NAND flash MLC de Toshiba gravée en 19 nanomètres (nm) qui a été sélectionnée. Les performances sont optimums grâce à la faible température de fonctionnement prévue (c’est-à-dire 40 degrés Celsius). Pour ce faire, le SSD est encapsulé dans un boîtier à température contrôlée.

Mais pour répondre au besoin spécifique du datacenter, les pilotes du SSD ont également été entièrement repensés utilisant la technologie VCA (Virtualized Controller Architecture) d’OCZ.

Le Z-Drive 4500 fonctionne de concert avec le tout nouveau logiciel WXL Caching Software (sous Windows), qui donne une vue centralisée des SSD Z-Drive dans le réseau. L’administrateur peut ainsi aisément configurer le stockage comme stockage flash ou bien comme flash cache. La maintenance sur n’importe quel Z-Drive du réseau peut également être effectuée depuis cette interface (mises à jour du micrologiciel, effacement sécurisé…).

2 500 téraoctets sur 5 ans

Il est aussi compatible avec le logiciel VXL Virtualization d’OCZ qui assure une virtualisation de tout l’espace de stockage et le rend accessible d’une machine virtuelle à une autre.

La gamme Z-Drive 4500 est déclinée en capacités de 800 Go, 1,6 To et 3,2 To. Son endurance est spécifiée pour l’écriture de 2 500 téraoctets durant 5 années. La lecture et l’écriture séquentielles peuvent atteindre respectivement 2 900 Mo/s et 2 200 Mo/s.

Lorsqu’il s’agit d’écritures et de lectures aléatoires de blocs de 4 ko, ils sont capables d’effectuer respectivement jusqu’à 76 000 et 252 000 IOPS.

OCZ_Z-Drive_4500


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur