Avec l’OS Cobalt, Palm vise les ‘smartphones’

Régulations

Le constructeur d’ordinateurs de poche a retenu le système d’exploitation de PalmSource, en raison de ses fonctions avancées en téléphonie mobile

On attendait Palm OS 6, or c’est

Cobalt qui apparaît! Le marché des téléphones mobiles informatiques est en pleine explosion. Microsoft ou Nokia l’ont depuis longtemps investi avec leurs technologies de ‘smartphone’, mais Palm demeurait en retrait. Avec Palm OS Cobalt, édité par PalmSource, société de logiciels devenue indépendante du constructeur PalmOne, ce dernier se dote d’un système d’exploitation de dernière génération: il intègre notamment des fonctions avancées de téléphonie mobile. Nul doute que cet OS pourrait être rapidement adopté par divers fabricants dont Samsung ou Sony. Par ailleurs, PalmSource a décidé de rebaptiser le précédent système d’exploitation, Palm OS 5: il s’appelle désormais Garnet. Le marché des logiciels pour téléphone intelligeants continue donc à chauffer. L’annonce de PalmSource intervient quelques jours après que Nokia a annoncé la prise de contrôle total de Symbian, le consortium qui équipe la grande majorité des smartphones. Et derrière, Microsoft attend son heure avec son Windows Mobile… Palm OS Cobalt par le détail

Palm se dote, avec Cobalt, d’un vrai système multitâche, une évolution majeure adoptée depuis longtemps par la concurrence, mais qui n’est qu’un élément du nouvel OS. Revue de détails:

– Multifonctions, multitâches. Enfin pouvoir exécuter plusieurs applications simultanément, comme écouter de la musique en consultant son agenda et en téléchargeant ses e-mails. – Architecture mémoire étendue et protégée. Jusqu’à 256 Mo en RAM et en ROM. – Architecture système sécurisée. Cryptage, authentification et structure d’autorisations intégrée pour sécuriser les applications. – Communications modulaires, au standard de l’industrie STREAMS. – Structure multimédia extensible. Support des images en haute résolution et en 3D sur écran 32.000 par 32.000 pixels, audio et vidéo. – Révision des applications Palm OS. Jusqu’à 255 champs sur les bases d’adresses et de rendez-vous, meilleur support de Microsoft OutLook et des applications PC. – Emulation des anciennes versions Palm OS, pour l’exécution et la compatibilité avec les versions et applications antérieures.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur