Avec Morph, Nokia va combiner art et sciences

Régulations

Nokia et l’Université de Cambridge lancent Morph. Derrière ce nom se cache un ‘concept-phone’, basé sur les nanotechnologies… impressionnant

Morph, un concept de nanotechnologie commun, développé par le Centre de recherche Nokia (NRC) et l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), fait l’objet d’un lancement aujourd’hui, en même temps que l’exposition intitulée “Design and the Elastic Mind”, qui aura lieu du 24 février au 12 mai 2008, au Musée d’art moderne (MoMA) de New York.

Morph est un concept qui illustre la nouvelle génération d’appareils mobiles flexibles et extensibles. Il permet à l’utilisateur de donner à son mobile des formes complètement différentes. Morph met en exergue les dernières fonctionnalités que la nanotechnologie est en mesure d’offrir : des matériaux flexibles, des composants électroniques transparents et des surfaces autonettoyantes.

M. Tapani Ryhänen, Directeur du laboratoire NRC Cambridge, au Royaume-Uni, explique :“Les techniques que nous développons pourraient se traduire un jour par de nouvelles possibilités en termes de conception et de fonctionnement des appareils mobiles. Les recherches que nous menons revêtent un caractère fondamental en ce sens, puisque nous cherchons à définir de nouvelles manières sûres et contrôlées de développer et d’exploiter de nouveaux matériaux.”

morph3.jpg

Le Professeur Mark Welland, Directeur du Centre de Recherche en nanotechnologies (Department of Engineering’s Nanoscience Group) de l’Université de Cambridge et Directeur universitaire de NRC ajoute que“le développement du concept Morph, en collaboration avec Nokia, démontre combien il est à la fois source d’inspiration d’un point de vue artistique et surtout essentiel dans le cadre de la définition du programme de nos recherches communes en matière de nanoscience, en stimulant notre travail commun futur.”

Le partenariat entre Nokia et l’Université de Cambridge, annoncé en mars 2007, s’inscrit dans le cadre d’un programme de projets de recherche conjoints à long terme et de grande envergure. Le NRC a développé une unité de recherche auprès du site de l’Université de West Cambridge.

morph2.jpg

À cet effet, cette unité collaborera avec plusieurs départements, comme le centre des nanosciences et la division électrique du département d’ingénierie, sur des projets qui, au départ, sont axés sur la nanotechnologie.

Des éléments de Morph pourraient être intégrés dans des appareils portables d’ici 7 ans, même si, initialement, cela ne devrait concerner que les modèles haut de gamme. Toutefois, la nanotechnologie pourrait un jour conduire à l’élaboration de solutions peu onéreuses et offrir ainsi la possibilité d’intégrer des fonctionnalités complexes à un prix très bas.

morph.jpg