Avec Skype, Microsoft vise le milliard d’utilisateurs quotidiens

RéseauxVoIP

L’acquisition de Skype par Microsoft est quasi définitive. Redmond va fondre le logiciel de communication IP dans ses solutions.

Microsoft a finalisé le l’acquisition de Skype suite à l’opération de rapprochement en mai dernier. Aux Etats-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) américaine a donné son feu vert dès fin juin. La Commission européenne a validé l’opération le 7 octobre dernier. S’il reste des autorités à convaincre comme la Russie, ces cas seront réglés localement, assure le groupe de Steve Ballmer.

Au niveau pratique, les équipes et les technologies du logiciel de VoIP intègrent la Skype Division of Microsoft. Cette nouvelle division est dirigée par Tony Bates, l’actuel PDG de Skype, qui reportera directement à Steve Ballmer. « Skype est un produit phénoménal et une marque aimée par des centaines de millions de personnes dans le monde », se réjouit le dirigeant de Microsoft.

Accélérer la croissance de Skype

Il compte bien poursuivre ce succès grand public, et le convertir en succès auprès des entreprises. Sans préciser comment. Mais on mesure déjà les enjeux au niveau de la sécurité. Le modèle de Skype ne devrait pas changer pour ses utilisateurs. Son nouveau propriétaire compte cependant l’intégrer « à travers une gamme de produits Microsoft pour augmenter sa portée et accélérer sa croissance », cite ITespresso.fr.

On peut s’attendre à une pré-installation sur Windows 8 et une intégration du logiciel dans les téléphones Windows Phone voire une intégration à la plate-forme de communication unifiée Lync. Tony Bates est également ambitieux : « Ensemble nous seront capables de réaliser plus rapidement l’objectif de Skype d’atteindre 1 milliard d’utilisateurs quotidiens. » Sans préciser le calendrier néanmoins. En juillet 2011, le logiciel comptait 65 millions d’utilisateurs actifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur