Avec Thunderbird 5, Mozilla fait l’impasse sur la version 4

Cloud

Mozilla a livré la version 5 de son client de messagerie. Thunderbird s’illustre par de nombreuses nouveautés et amélioration dont le déplacement des onglets et une gestion des modules simplifiée.

Nous avions laissé passer l’information. Elle est pourtant de taille. La semaine dernière, Mozilla Messaging, la filiale de la fondation Mozilla dédiée au développement de Thunderbird, a publié la version 5.0 de son client de messagerie et nouvelles. Une mise à jour qui apporte son lot de nouveautés (à télécharger à partir de cette page).

Rappelons que, comme Firefox, Thunderbird est un logiciel open source et que son éditeur tente désormais de faire coïncider les rythmes de mises à jour avec celles du navigateur maison dont la 5.0 est disponible depuis le 21 juin. Du coup, ne cherchez pas la version 4. Les développeurs sont passés directement de la 3.1 à la 5. Signalons également que Thunderbird est multi-plateforme Windows, Mac OS X et Linux, et proposé dans 43 langues.

Outre les inévitables corrections de bugs, Thunderbird bénéficie de 390 améliorations des performances ce qui devrait se vérifie à travers un démarrage et des temps de réponse plus rapides. La gestion des extensions est simplifiée avec une interface similaire à celle que propose Firefox (4 et 5) et les modules sont désormais disponibles dans le lecteur de flux RSS. Thunderbird hérite notamment de Persona, le module de personnalisation graphique de l’application.

Parmi les nouveautés, on notera aussi la possibilité de glisser-déposer les onglets au sein de la fenêtre de Thunderbird mais aussi d’une instance à l’autre du client de messagerie. Il est également possible d’ajouter et modifier un contact à son carnet d’adresses en cliquant sur l’étoile (selon le même schéma fonctionnel des favoris de Firefox) et la gestion des pièces jointes est améliorée, notamment avec l’indication de la taille du fichier joint.

Thunderbird, enrichi du module Lightening Calendar, remplacera avantageusement les clients e-mail les plus courants, dont Outlook, Mail ou Eudora. L’application intègre un système d’importation des paramètres des comptes à récupérer. Il suffit d’indiquer le nom et mot de passe de l’utilisateur pour que Thunderbird 5 importe automatiquement les configurations IMAP, SMTP et autre SSL/TLS du serveur d’e-mail pas toujours simple à appréhender pour les utilisateurs non experts. Simple et fonctionnel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur