Avec ūmi, Cisco s’attaque au marché de la téléprésence personnelle

Réseaux

La visiophonie à la portée de tout un chacun, voilà ce que propose Cisco avec ūmi. Cette offre aura toutefois bien du mal à faire son entrée en France.

Umi. Derrière ce nom se cache la nouvelle offre de téléprésence résidentielle de Cisco. Le concept est simple : un boîtier à connecter sur un téléviseur haute définition (un modèle pourvu d’une prise HDMI est requis) permet de disposer d’un visiophone complet.

Aux États-Unis, le terminal sera facturé 599 dollars, avec une offre de service à 24,99 dollars par mois. Cette dernière permettra d’activer la visiophonie avec appels illimités, mais aussi disposer de fonctionnalités avancées, comme un répondeur vidéo d’une capacité de 100 minutes. Le tout se veut simple d’utilisation et se montrera même compatible avec la version vidéo de Google Chat. Cisco ūmi sera disponible à partir du 14 novembre prochain aux États-Unis.

Pourrait-on le voir débarquer en masse en France ? En fait, c’est peu probable, et cela, pour deux raisons. Tout d’abord, les fournisseurs d’accès à Internet français proposent tous des box, une spécificité de notre pays. Or, ces terminaux pourraient à terme embarquer de telles fonctions de communication. De plus, ūmi reste incompatible avec les offres ADSL, qui forment la majorité du haut débit en France. De fait, il demande une bande passante de 1,5 Mb/s dans les deux sens pour du 720p (3,5 Mb/s pour du 1080p), chose qui ne sera à portée que des réseaux câblés et de la fibre optique. Dommage.

Cisco umi
Cisco umi

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur