AVG se renforce dans la sécurité mobile avec Location Labs

LogicielsMobilitéSécurité
securite mobile (crédit photo © 3dfoto - shutterstock)

L’éditeur d’antivirus AVG a annoncé l’acquisition pour plus de 220 millions de dollars de Location Labs, spécialisée dans les solutions de sécurité pour la mobilité.

Coté sur le New York Stock Exchange avec 182 millions d’utilisateurs actifs pour ses solutions de sécurité informatique, l’éditeur américain AVG Technologies consolide son offre de protection des terminaux mobiles en rachetant un spécialiste en la matière : Location Labs.

Annoncée à 140 millions de dollars en cash avec une éventuelle contrepartie de 80 millions sur les deux prochaines années en fonction de la réalisation de certains objectifs, l’opération est soumise à l’approbation des actionnaires d’AVG. Une Assemblée générale extraordinaire se tiendra le 14 octobre prochain avant une probable finalisation, au trimestre prochain, de cette transaction qui aura, selon AVG, un impact neutre en termes de bénéfice par action.

Basé à Emeryville (Californie), Location Labs emploie aujourd’hui 220 personnes. Son CEO et fondateur Tasso Roumeliotis – qui parle français couramment – est un ancien du fonds privé canadien Claridge, qui gère un portefeuille diversifié entre industrie alimentaire, immobilier, divertissement, énergie renouvelable… et technologie, selon ITespresso.

Un outil de sécurité pour la mobilité

« Profitable depuis 2007 », selon Tasso Roumeliotis, Location Labs a levé 25,8 millions de dollars en trois tours de table, avec le concours de pointures de la Silicon Valley comme Draper Fisher Jurvetson, mais aussi l’opérateur British Telecom et la branche capital-investissement de Qualcomm (source Crunchbase).

La société a développé des technologies de gestion des terminaux mobiles destinées aux particuliers et commercialisées à travers un modèle de partenariat avec les opérateurs télécoms. Ces derniers intègrent dans leurs terminaux la plate-forme cloud Sparkle, laquelle permet d’accéder à plusieurs services dont Account Analytics & Control.

Intégré par Sprint et Verizon, cet outil réunit antivirus et sauvegarde dans le cloud, mais permet aussi de suivre l’activité du téléphone (communications voix, messages texte, applications lancées…) pour éventuellement imposer des limites. Par exemple, le blocage des applications après une certaine heure ou la mise en place d’une liste noire pour les appels entrants. Autres possibilité : bloquer l’appareil lors de plages horaires précises et alerter l’utilisateur de toute activité suspecte du système.

Des accords avec les opérateurs mobiles

Accessible aux clients d’AT&T, Sprint et T-Mobile, Family Locator permet de géolocaliser des personnes à la demande ou à des heures fixes, tout en consultant l’historique de leurs déplacements. Quant à Drive Safe (sélectionné par Sprint), il verrouille automatiquement les téléphones pendant les trajets routiers, avec la possibilité de paramétrer des réponses automatiques s’appuyant éventuellement sur des listes blanches. Tous ces services sont distribués auprès de plus de 50 millions d’utilisateurs, dont environ 1 million de payants (facture mensuelle).

Directeur général d’AVG (et ancien patron de la Fondation Mozilla), Gary Kovacs résume : « Location Labs a effectivement trouvé la formule magique pour la monétisation mobile grâce à un modèle économique performant basé sur la coopération avec des partenaires du secteur ». L’intégration des technologies de Location Labs devrait permettre, selon les estimations d’AVG, de générer 60 à 70 millions de dollars de réservations mobiles en 2015, puis de passer la barre des 100 millions en 2016. Sachant que l’éditeur propose déjà un antivirus pour Android, ainsi qu’une application AVG Zen pour contrôler données et performances.

Crédit Photo ©-3dfoto-shutterstock

A lire aussi :

Gary Kovacs, ex-dirigeant de Mozilla, est nommé Pdg d’AVG


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur