Avis d’expert : comment optimiser les performances des applications web dans le cloud ?

Cloud

Christian Lorentz de Riverbed explique comment un système d’équilibrage de la charge peut aider à améliorer les performances et la disponibilité des applications web déployées en mode cloud.

Cet avis d’expert, signé Christian Lorentz, senior product marketing manager chez Riverbed, se penche sur la problématique de la performance des applications web déployées dans le cloud.

Le cloud computing est devenu très rapidement le sujet le plus à la mode du secteur technologique. De fait, il apporte ses avantages aux entreprises du monde entier. Selon une enquête Afcom, 80 % à 90 % des entreprises devraient avoir basculé d’ici 2016 certaines parties de leur infrastructure dans le cloud et, selon une étude IDC (Cloud Computing’s Role in Job Creation, Février 2012), le cloud computing créera 14 millions d’emplois d’ici 2015. Cependant, une étude de ScienceLogic souligne que seuls 30 % des utilisateurs actuels du cloud ont le sentiment de gérer efficacement les performances de leurs applications web.

Il s’agit là d’un souci majeur de nombreux utilisateurs de l’informatique de type cloud : le passage au cloud devrait renforcer la disponibilité des applications web et réduire les coûts, mais beaucoup d’entreprises rencontrent des périodes d’indisponibilité, ce qui les oblige à dépenser du temps et des ressources pour redevenir présentes en ligne. Par ailleurs, les utilisateurs sont plus exigeants sur les performances des services web, au point que selon Aberdeen, un délai d’une seconde dans le chargement d’une page se traduit par une diminution de 16 % de la satisfaction des clients.

Comment donc préserver tout à la fois la rapidité des applications web dans le cloud et la satisfaction des clients ? La clé est de mettre en place une solution de gestion des performances des applications, à savoir un système d’équilibrage de la charge ou un contrôleur de fourniture d’applications (ADC). Ce type d’outils peut faciliter le dimensionnement des serveurs, qu’ils soient réels, virtuels ou dans le cloud, et répartir la demande entre les ressources disponibles. Il élimine ainsi les problèmes de latence et d’indisponibilité, tout en garantissant que les applications web restent disponibles, fiables, et surtout, rapides.

La capacité des ADC à répartir efficacement les ressources dans le cloud tient à leurs fonctions intrinsèques d’équilibrage. La capacité d’équilibrage du cloud permet de faire fonctionner des applications web sur plusieurs clouds (privés ou publics) ou dans le cloud d’Amazon par exemple, garantissant ainsi que tout le trafic sera géré de manière adéquate par les ressources disponibles. Cet équilibrage renforce la disponibilité et la souplesse des services fournis via le web et garantit qu’en cas de défaillance d’un fournisseur, toutes les applications concernées pourront simplement basculer vers un autre cloud ou une autre zone.

La panne du cloud d’Amazon en mai dernier, avec ses répercussions sur des sites très utilisés tels que Twitter, Foursquare et Reddit, a été un dur rappel à la réalité de ce qui peut arriver en l’absence d’un équilibrage de cloud. Si ces sociétés avaient eu un système d’équilibrage couvrant plusieurs clouds outre l’EC2 d’Amazon, celui-ci aurait tout simplement basculé tout le trafic entrant depuis les serveurs cloud d’Amazon vers les ressources disponibles dans d’autres clouds.

Un autre exemple de la façon dont un ADC peut contribuer à la fiabilité d’une présence sur le web est via le cloud bursting. Cette méthode permet d’ajouter ou de retirer des serveurs dans le cloud pour que les ressources collent au mieux à la demande. Elle garantit que les ressources seront à tout moment suffisantes pour gérer les requêtes, mais aussi le fonctionnement le plus rentable en éliminant les coûts élevés de sur ou de sous-dimensionnement. En s’appuyant sur le cloud bursting, un client peut éliminer des serveurs physiques sans que ses services web risquent d’être débordés, car l’ADC équilibrera toutes les requêtes pour maintenir la rapidité des applications web au niveau des utilisateurs.

En bref, la rapidité des applications et services via le cloud est plus importante que jamais. Les consommateurs exigent des sites et des services toujours plus rapides. Mais la solution n’est pas difficile à trouver : avec l’aide d’un système d’équilibrage de la charge, il est simple et rapide d’administrer les applications dans un environnement de type cloud.

Crédit photo : © Riverbed


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur