Avis d’expert : le rôle de l’ERP dans l’entreprise 2.0

ERPLogiciels
Jean-Christophe-Llinas © Akuiteo

Cet avis d’expert, signé Jean-Christophe Llinas, président d’Akuiteo, fait le point sur les réseaux sociaux d’entreprise et leur rôle au sein de l’entreprise 2.0… au côté des ERP.

L’ERP a-t-il un rôle à jouer dans l’entreprise 2.0 ? Lors de la dernière soirée du club Partenaires IT sur Paris, nous avons parlé du nouveau buzz de l’informatique : le RSE (réseau social d’entreprise).

Nous avons donc beaucoup discuté de l’entreprise 2.0, du partage de l’information dans nos entreprises et de la mise en place d’outils collaboratifs.

Malgré un battage marketing important, la France est un peu à la traine sur ce sujet et seuls les grands comptes du CAC 40 et certaines ETI se sont lancés dans l’aventure. Là où le besoin est sûrement le plus criant.

On nous explique que les outils de type RSE s’installent en quelques minutes en court-circuitant les DSI et qu’ils comblent les prétendues lacunes ou lourdeurs des ERP.

Mais on oublie de dire que la soi-disant lourdeur de l’ERP vient le plus souvent de la manière dont on l’a paramétré pour répondre aux contraintes de gestion de l’entreprise. La qualité et la fiabilité des données saisies sont en effet primordiales pour le pilotage efficace d’une entreprise.

Bien souvent aussi, l’ERP est sous exploité par manque de formation. Bien souvent enfin, l’ERP est complètement et volontairement « bridé » par la direction de l’entreprise.

Trop de contrôle ?

Nous touchons là à un problème de culture d’entreprise et de techniques managériales que je qualifierai du passé : celui qui détient l’information à le pouvoir ; l’organisation de la production en mode silo ; une direction « paternaliste » qui donne les ordres ; les salariés s’exécutent sans poser de question et sans qu’on leur demande leur avis…

Dans ce contexte, si on ne vous a pas coupé et/ou bridé la connexion à internet, des sous-parties de l’entreprise peuvent effectivement utiliser des outils collaboratifs du cloud en mode « sous-marin ». Mais avec quels résultats ?

Pour se mettre en mode collaboratif, l’humain et donc le “Qui” est la clé de la réussite. Ce doit être un projet d’entreprise. Du président à la standardiste, tous les collaborateurs doivent fonctionner et respirer en mode collaboratif et/ou partage dans un climat de confiance et de responsabilisation.

Ensuite vient le choix de l’outil, le “Quoi”Et dans ce contexte, l’ERP métier moderne peut et doit être le support central de la gestion collaborative de l’entreprise. Débridez-le, paramétrez-le correctement et formez vos collaborateurs, vous serez surpris de constater que vous aviez déjà tout sous la main.

Crédit photo : © Akuiteo


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur