Avis d’expert : redéfinir le rôle du réseau pour relever les défis de demain

Cloud

Comment repenser les réseaux afin de réduire les risques et gérer la charge croissante qui leur est appliquée ? Un avis d’expert signé Philippe Tiennot de Brocade.

Avec cet avis d’expert, Philippe Tiennot, Country Manager France de Brocade, nous invite à repenser les infrastructures réseau, afin de limiter les risques techniques et de répondre à l’explosion du volume de données à transférer.

Si une entreprise est équipée de plus de deux ordinateurs, alors elle dispose surement d’un réseau. Le réseau permet entre autres de partager, de communiquer, d’interagir et d’effectuer facilement des transactions. En fait, le fonctionnement de nombreuses entreprises repose entièrement sur le réseau. Si certaines petites entreprises se contentent d’un simple réseau local (LAN) pour pouvoir connecter un serveur à quelques terminaux, les entreprises plus grandes peuvent gérer des réseaux de datacenters massifs, ainsi que des réseaux LAN régionaux et une multitude de composants, reliés à des sites dans le monde entier.

Nos réseaux commencent à saturer sous la pression des volumes colossaux de données gérés et transmis aujourd’hui par les entreprises, les administrations et les consommateurs. En fait, IDC estime que le volume mondial des données double tous les deux ans, avec 1,8 zettaoctet de données créées en 2011. Récemment, de nombreux fournisseurs ont connu des pannes graves, empêchant des millions d’entreprises dans le monde d’accéder à des services. Ces entreprises en ressentent encore les effets aujourd’hui. Malgré l’investissement de budgets considérables dans la continuité opérationnelle pour protéger les clients (ainsi que pour l’intégrité de l’entreprise) contre l’indisponibilité des serveurs ou des datacenters, le réseau est bien souvent négligé.

Il est donc important de réfléchir au réseau d’entreprise et d’étudier s’il répond aux attentes clients. Votre réseau pourrait-il tomber en panne au pire moment ou votre entreprise prend-elle des mesures judicieuses (et souvent simples) pour limiter les dégâts ?

L’ignorance est une bénédiction

L’un des principaux problèmes des entreprises qui dépendent des technologies, c’est que l’administrateur réseau (ou l’équipe en charge du réseau) a typiquement peu de visibilité avec l’équipe dirigeante. L’administrateur réseau est dans une impasse, car il doit mettre à la disposition des utilisateurs des technologies fiables et robustes tout en assurant leur bon fonctionnement, mais le conseil d’administration se concentre sur les budgets et la rentabilité. Souvent la direction ne voit pas la nécessité d’investir dans un problème qui ne semble pas exister, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Le fait est que le réseau est une entité métier complexe et souvent mal comprise. Le mot « réseau » est souvent utilisé comme un terme passe-partout pour deux ou trois réseaux parallèles, au moins un pour le stockage (fiabilité, intégrité garantie des données et performances ininterrompues) et un autre pour les données (bande passante généralement imprévisible et niveaux de complexité frustrants). Des commutateurs, des adaptateurs HBA, des cartes réseau et des câbles distincts doivent être mis en place pour chaque réseau. Au quotidien, ce fatras de matériel est contraignant en termes de disponibilité du département informatique, de budget, de consommation électrique et de refroidissement.

Le département informatique doit souvent développer ses propres outils de surveillance et de diagnostic réseau pour avoir une certaine visibilité du réseau. Si ces outils permettent de contrôler les commutateurs, la bande passante et le flux de données transférées sur le réseau, ils couvrent rarement tous les besoins et ne sont pas en mesure de fournir un diagnostic rapide avant qu’une panne ne se produise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur