Tribune – Régis Castagné (Interoute) : « Qui n’a jamais rêvé de se téléporter ? »

Cloud

Difficile de conjuguer vie de famille et vie professionnelle ? Avis d’expert autour des communications unifiées, par Régis Castagné, directeur général d’Interoute pour la France et la Suisse.

Selon une étude TNS Sofres en avril 2011 (1), 25% des actifs mobiles se déplacent au moins une fois par mois. Si certains métiers demandent vraiment une présence sur place, 46% des déplacements sont justifiés par des réunions internes.

Or aujourd’hui, dans notre monde moderne, il existe des outils de « communications unifiées » parmi lesquels la visioconférence.

Si elle était autrefois réservée à quelques grandes entreprises internationales, capables de justifier de lourds investissements et de dédier des ressources importantes à son fonctionnement, elle s’est démocratisée et même, elle sort des salles équipées pour aller dans les bureaux individuels, et chez les itinérants et les télétravailleurs, sur leurs tablettes ou smartphones. Les systèmes de Video-as-a-Service permettent de s’affranchir de l’achat et de la maintenance des équipements.

Alors plus question d’hésiter, il en va de la qualité de vie de milliers d’hommes et de femmes, et donc de familles… à condition de savoir déconnecter quand nécessaire, bien sûr !

Le stress et/de la mobilité

Une récente étude CWT révèle que les voyageurs d’affaires sont stressés par la perte de temps, au moment de récupérer leurs bagages, à cause d’un retard de leur avion, d’une mauvaise connexion internet, ou à cause de la rupture du mode de vie (notamment l’alimentation et le décalage horaire). Bref, les voyages forment peut-être la jeunesse… mais ils stressent les hommes d’affaires.

Il se dit également que la génération Y n’est plus prête à sacrifier sa vie personnelle pour son travail. Il est alors grand temps que les entreprises s’adaptent pour séduire cette jeune génération, qui par ailleurs utilise ces nouveaux outils communicants (skype par exemple) au quotidien.

Pourquoi passer des journées interminables dans les avions, les taxis, les hôtels, aux quatre coins du monde alors qu’il est souvent si simple aujourd’hui de se déplacer virtuellement ? Pourquoi courir le matin pour déposer les enfants à l’école et être en même temps à l’heure au bureau ? Et remettre ça le soir en sens inverse, alors qu’on possède tous les outils pour travailler à distance… Sans compter qu’il est prouvé que les télétravailleurs sont 22% plus productifs chez eux qu’au bureau, selon une étude du cabinet de conseil Greenworking (2), remise à Eric Besson alors qu’il était ministre.

Que les habitudes sont dures à bousculer !

La crise et les réductions de budgets déplacement feront peut-être évoluer les mentalités plus vite. Côté usage, la visioconférence a déjà fait son entrée dans les foyers pour permettre aux grands-parents éloignés de voir grandir leurs petits-enfants, à distance. L’adoption croissante des smartphones et tablettes va encore booster son utilisation.

Déjà, lorsqu’un collaborateur ne peut assister physiquement à une réunion virtuelle en salle de visioconférence, il peut se connecter à la réunion avec son terminal mobile (PC ou Smartphone), comme s’il était dans le bureau d’à-côté.

De même, lorsqu’un événement familial, à l’exemple de la classique angine du petit dernier, vient imposer une réorganisation du temps de travail dans un couple ou les deux parents travaillent. Les entreprises qui proposent le télétravail avec leurs outils de communication à distance, dont la visioconférence, offrent un confort et une qualité de travail nettement supérieurs ! Quand la vie inspire l’entreprise…

1 L’étude étude TNS Sofres
2 L’étude Greenworking


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur