Avis d’Expert : 5 raisons de migrer sur Linux

Cloud

Pour bon nombre d’entreprises, 2018 sera l’année de leur passage sur Linux, et ce, pas seulement parce qu’il est le système d’exploitation recommandé par SAP.
Linux s’est en effet depuis longtemps imposé comme le système privilégié en entreprise, et les raisons de l’adopter sont multiples.

cloudLa plateforme SAP S/4HANA arrive

La solution S/4HANA Cloud de SAP formera désormais le noyau numérique des entreprises, couvrant l’ensemble des activités et permettant la création de l’infrastructure nécessaire pour leur transformation numérique. Cette innovation signifie la fin des systèmes pré-HANA : à partir de 2025, les serveurs Oracle, DB2 et MS SQL ne seront plus supportés, et les clients SAP devront passer sur HANA. Des centaines de milliers d’entreprises sont concernées.

Cela représente d’importants défis, car cela signifie, pour la plupart des clients SAP, qu’ils devront soit basculer leur base de données (généralement une composante essentielle de leur environnement informatique) sur HANA, ou migrer leurs applications de SAP vers un autre fournisseur de Business Analytics compatible avec leur base de données actuelle.

SAP mise sur Linux

SAP HANA fonctionne sous Linux, alors qu’une grande partie des clients SAP utilise UNIX ou Windows. Ces derniers n’auront donc pas une, mais deux migrations à faire : leur base de données doit être basculée sur HANA, et leur système d’exploitation (UNIX ou Windows) sur Linux.

Ne pas attendre jusqu’au dernier moment pour basculer son système est alors primordial : si l’expertise interne s’avérait insuffisante, cela laissera la possibilité de recourir à une aide externe.

Linux connaît une croissance fulgurante

Linux est le système d’exploitation qui connaît la croissance la plus rapide : non seulement pour SAP, mais pour l’ensemble des tâches. Le marché de Linux a connu au cours des dix dernières années une croissance stable et ininterrompue, et un ralentissement n’est pas à craindre.

31 % du chiffre d’affaires réalisé par les serveurs l’est par des serveurs fonctionnant par défaut sur Linux.[1], et selon IDC, Linux continuera de connaître des années rentables.[2]

Un système d’exploitation amélioré

A l’origine, Linux était principalement utilisé pour les tâches liées à l’infrastructure. Aujourd’hui, sa qualité et sa disponibilité ont fait leurs preuves et les domaines d’application comprennent désormais le Big Data et l’Analytics.

La décision de SAP d’exploiter uniquement HANA (et S/4HANA) sur Linux a encore accru l’innovation du système d’exploitation, surtout par le biais des co-développements avec des fournisseurs de solutions SAP. Ces innovations profitent généralement à la communauté Linux, qui, à son tour, reporte ces améliorations au sein du système d’exploitation.

Le Cloud hybride stimule Linux

Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à adopter le Cloud hybride. Rien de surprenant : en effet, ces combinaisons de Cloud on-Premise, public et privé représentent un avantage économique considérable. D’un point de vue international, deux tiers des entreprises déclarent être en avance sur leurs concurrents grâce au Cloud hybride.[3]

Le défi réside dans la complexité d’un système composé des différents éléments on- et off-Premise, ainsi que des différentes architectures. Linux offre l’énorme avantage de prendre en charge quasiment toutes les combinaisons techniques, que ce soit sur site ou dans le Cloud.

Les entreprises optant pour S/4HANA vont avoir besoin de soutien : de la part de SAP, des intégrateurs, des fournisseurs de matériel, et des fournisseurs Linux. La bonne nouvelle : bon nombre de ces fournisseurs ont déjà montré qu’ils connaissent parfaitement les besoins de leurs clients et qu’ils s’y sont déjà préparés.

Ainsi, si elles veulent procéder à la migration d’ici 2025 en toute tranquillité, les entreprises, quel que soit leur domaine, doivent dès à présent se chercher des partenaires leur facilitant la migration, grâce à des formations, des bonnes pratiques et une coopération forte avec SAP et les fournisseurs de matériel.

[1]  Worldwide Linux Server Operating Environments Forecast 2015-2019, IDC Décembre 2015.

[2]  A Move to HANA Means a Move to Linux, IDC September 2016.

[3] Growing up Hybrid: Accelerating digital transformation, IBM März 2016.

Auteur
En savoir plus 
Ingénieur Système
Suse
Julien Niedergang travaille chez Suse en tant qu'Ingénieur Système depuis 6 ans. Parmi ses sujets de prédilection, le stockage, la virtualisation et l’open source. Il a commencé sa carrière en tant que Consultant Virtualisation et Formateur VMware chez Amosdec.
En savoir plus 

Livres blancs A la Une