Analytique dans le Cloud : la recette du succès

CloudData & Stockage

Comment exploiter tout le potentiel du cloud au service de l’analytique : telle est la question que tout décisionnaire IT est amené à se poser.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Pour intégrer au mieux le cloud dans son propre système analytique, et trouver l’outil adapté à ses besoins, il n’y a malheureusement pas de solution unique. Néanmoins, il existe quelques astuces et étapes clés pour faire de l’analytique dans le cloud un succès.

Adapter son POC

Une preuve de concept (POC) pour l’analyse d’un environnement restreint n’est pas toujours adaptée et le reflet à l’échelle d’un environnement complexe, constitué d’une quantité importante de données, d’applications et de milliers d’utilisateurs dans le monde entier.

De nombreux décideurs informatiques l’ont appris à leur dépens. La planification d’une migration dans le cloud sera donc conditionnée par la taille de l’infrastructure de départ, et de l’objectif que l’entreprise souhaite atteindre.

Intégrer la stratégie commerciale

Lors d’une migration vers le cloud – que ce soit vers un cloud privé, public ou hybride – attention à ne pas oublier la stratégie de l’entreprise. Dans un premier temps, il faut donc considérer les objectifs business que l’entreprise souhaite atteindre grâce à cette migration. Cette étape doit également inclure des mesures de sécurité, qui nécessitent d’être implémentées dès le début de la migration.

Ensuite, il s’agit de décider de l’architecture, des solutions et des outils nécessaires pour y parvenir. En suivant ces étapes, chaque partie prenante de la migration, des sphères dirigeantes aux équipes IT, s’assure de se lancer dans un projet viable et rentable.

Les fonctions essentielles de l’analytique dans le cloud

Pour que le projet de migration dans le cloud s’inscrive dans une stratégie IT efficace sur le long terme, la solution d’analytique choisie doit présenter les critères suivants :

1. Une intégration transparente avec l’infrastructure et les applications existantes.

2. Une intégration étroite avec les services Cloud de premier plan, y compris le stockage d’objets à faible coût.

3. Pas de verrouillage du fournisseur, qui lie l’entreprise à un seul fournisseur et empêche la flexibilité.

4. Une expérience client consistante, avec des outils et des processus connus des utilisateurs. Cela permet d’augmenter la productivité, et de créer un écosystème holistique, plutôt que de créer des silos dans l’analytique.

5. Un compte dédié à chaque client plutôt qu’un environnement partagé, pour faciliter l’exploitation, le contrôle et l’audit de tous les systèmes en tant qu’entité unique.

6. Une gestion avancée des workflows, qui permet aux utilisateurs et aux administrateurs de sécuriser les performances et les coûts, et de les ajuster automatiquement ou manuellement.

Les entreprises élaborent une architecture spécifiquement conçue pour le cloud, qui leur permet de repenser complètement la façon dont elles gèrent leurs activités. Il ne s’agit pas de transférer leurs opérations actuelles sur un nouveau format, mais de créer un nouvel et puissant écosystème afin de suivre la vitesse et la diversité de la croissance des données, le rythme de l’innovation et les besoins uniques de l’entreprise.

Si certaines entreprises sont à même de concevoir rapidement une solution cloud, celle-ci doit absolument comprendre une capacité de production analytique, afin d’innover pleinement et d’obtenir un retour sur investissement.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Auteur
En savoir plus 
Solution Engineer
Teradata
Clément Droinat est Solution Engineer chez Teradata
En savoir plus 

Livres blancs A la Une