Comment gagner en efficacité grâce à la monétisation des données des réseaux mobiles ?

MobilitéRéseaux

L’analyse des données représente un marché colossal, avec des évaluations comprises entre 80 et 100 milliards d’euros, voire beaucoup plus, d’ici 2025. Mais il s’agit d’un marché complexe, avec de nombreux acteurs et des besoins en investissements considérables pour développer les plateformes et les algorithmes qui permettent aux opérateurs d’explorer de vastes ensembles de données afin de générer de la valeur.

Plutôt que de se préoccuper de traiter des données, les opérateurs souhaitent (et doivent) se concentrer sur leurs clients et sur la rationalisation de leurs activités, en particulier si leurs données sont trop limitées pour délivrer le niveau de pertinence requis.

Les données des réseaux mobiles, sources d’informations précieuses

Les entreprises ont de plus en plus conscience de la valeur des données des réseaux mobiles. D’après le rapport d’Ovum sur l’exploitation des données dans la publicité numérique et le rôle des opérateurs, 67 % des marques perçoivent déjà les opérateurs mobiles comme d’excellentes sources de données clients, devant les médias numériques, les plateformes de discussion et les fabricants d’appareils.

Le problème est de déterminer comment suivre les clients sans s’immiscer dans leur vie privée et dépasser grossièrement les limites.

La réponse est simple. Chaque jour, nous glissons dans notre poche un petit objet fait de verre et de métal, qui nous connecte au monde entier. Puisqu’il nous accompagne en permanence, il est capable de répondre à de nombreuses énigmes sur les lieux que nous fréquentons et sur ce que nous faisons lorsque nous ne sommes pas sur Internet. Il n’est pas ici question de créer de nouvelles données ou de suivre nos comportements, mais plutôt d’exploiter des données de trafic réseau existantes afin de fournir des informations précieuses.

Les appareils mobiles partagent déjà de nombreuses données avec les opérateurs réseau afin de recevoir et de conserver un signal, d’envoyer des messages et de passer des appels. Ces données pourraient, et devraient, être davantage mises à profit. Lorsqu’elles sont rendues anonymes et collectées auprès d’importantes populations, elles révèlent comment les usagers se déplacent dans les villes ou interagissent avec les services publics, et même avec les panneaux d’affichage et les publicités.

Recueillir suffisamment de données et savoir les interpréter

Les opportunités offertes par ces données de réseaux mobiles sont immenses, et les secteurs des transports, de l’aménagement urbain et du tourisme sont les plus susceptibles d’en récolter les fruits à court terme. En observant les mouvements de population, les urbanistes pourront mieux planifier l’aménagement des environnements urbains, les sociétés de transport pourront proposer de meilleurs services et les agences de voyage pourront proposer à leurs clients des offres plus personnalisées. À un niveau plus spécifique, les données des réseaux mobiles permettront de contacter les passagers affectés par des perturbations, de fluidifier la circulation en modulant le tarif des péages en fonction du trafic réel et d’identifier les itinéraires empruntés par les usagers lorsqu’ils se déplacent en ville.

En outre, des données véritablement pertinentes et fiables optimisent l’efficacité, réduisent les coûts et génèrent une meilleure expérience client. En observant où se situe réellement la demande et en y répondant de façon appropriée, les entreprises pourront réduire leurs coûts en prenant uniquement des décisions qu’elles savent par avance profitables. La satisfaction des clients sera également renforcée grâce à des services plus efficaces et à la création de valeur ajoutée, par exemple par l’envoi d’alertes aux voyageurs, accompagnées de conseils pour éviter des retards ou emprunter des itinéraires alternatifs en cas d’incidents.

La plus grande difficulté consistera à recueillir suffisamment de données et à savoir les interpréter efficacement. Certains opérateurs réseau ne disposeront pas d’une présence suffisante sur le marché pour collecter les gigantesques volumes de données requis. En outre, le développement de la plateforme et des outils indispensables pour donner du sens à ces données, constitue un processus long et complexe. L’utilisation d’une plateforme capable de compiler les données de plusieurs réseaux au moyen d’analyses intelligentes et d’algorithmes, représente l’approche la plus efficace pour accroître la qualité des données et générer une valeur économique tangible.

Contacter les prospects au bon moment au bon endroit

Il s’agit déjà d’une réalité. À l’occasion d’un essai mené récemment avec un opérateur du Royaume-Uni, nous avons collecté 9 milliards de points de données dans le but de tester notre plateforme et de démontrer sa viabilité en termes d’assurance de couverture. En Asie, notre partenaire StarHub a déjà intégré des données de navigation Web aux profils créés à partir de l’analyse de données de réseaux, afin d’identifier plus efficacement les clients. En observant les contenus consultés par les clients, et d’où ils y accèdent, StarHub peut déterminer à quel moment ceux-ci prennent des décisions d’achat et identifier les clients qui les intéressent. Il devient ainsi possible de proposer des publicités hautement ciblées qui touchent les consommateurs au bon moment et au bon endroit.

Ceci n’est qu’un tout petit aperçu de ce qui est aujourd’hui possible et réalisé dans le monde. Encore en développement, cette technologie est potentiellement capable d’exploiter des données de localisation afin d’harmoniser l’utilisation d’applications ou de désactiver certaines fonctions dans des lieux stratégiques (par exemple de désactiver les appareils photos dans les aéroports ou d’autres zones avec un niveau de sécurité renforcé). De même, les données pourraient permettre d’optimiser le stationnement en déterminant automatiquement si les usagers disposent de l’autorisation appropriée ou ont procédé au paiement. Il est même envisageable que les données de réseaux fournissent aux annonceurs des informations sur l’efficacité de leurs panneaux publicitaires.

Le marché des télécommunications joue un rôle de premier plan en matière d’optimisation de l’efficacité, dans une optique de réduction des coûts et d’amélioration du service aux clients. Les autres secteurs industriels doivent s’inspirer de cet exemple. L’efficacité va devenir le critère de mesure central dans tous les secteurs, et les données seront le principal levier de son accroissement. Il ne s’agit pas d’une révolution, mais plutôt d’une évolution que nous devons amorcer dès aujourd’hui.

Auteur
En savoir plus 
Président de Nokia France et Vice-Président en charge de la stratégie de l’activité Services
Nokia
Thierry Boisnon, Président de Nokia France et Vice-Président en charge de la stratégie de l’activité Services de Nokia
En savoir plus 

Livres blancs A la Une