La Business Intelligence, en pleine expansion grâce à l’IA et au storytelling

En 2021, nous pouvons nous attendre à voir la BI et l’IA fonctionner ensemble pour créer des analyses et des données augmentées. Grâce à l’analyse augmentée, les entreprises seront en mesure d’identifier automatiquement les différents types de données, de modéliser les informations directement à partir de la source et d’automatiser les suggestions.

Avec l’IA et la BI fonctionnant à l’unisson, les tâches seront accomplies plus facilement, plus rapidement et plus efficacement. Des aspects tels que l’analyse conversationnelle gagneront en popularité et seront plus facilement intégrés, de sorte que les utilisateurs professionnels pourront simplement poser des questions en langage naturel et que le moteur sera capable de comprendre et de générer des réponses en quelques secondes.

Grâce à l’intégration de l’intelligence artificielle dans la BI, les utilisateurs disposant d’une formation moins technique devraient acquérir des compétences analytiques.

Le storytelling et la BI pour mieux exploiter les données

Le storytelling, également connu sous le nom « d’informations automatisées », sera également utile aux entreprises au cours de cette année. Les utilisateurs n’auront plus à passer du temps à déterminer quelles sont les informations les plus pertinentes pour leur entreprise, mais une narration intelligente mettra en évidence les points essentiels à leur intention.
Le système sera en mesure de suivre les changements et de construire un récit qui sera digeste pour l’utilisateur et qui lui indiquera les principaux constats.

Le storytelling pourra également générer automatiquement des présentations afin de réduire les tâches fastidieuses. Il convient de noter que s’il aura un impact sur les entreprises en 2021, le storytelling devra être adopté de manière à ce que les informations puissent être fournies par des outils opérationnels utilisés sur une base régulière, tels que l’email ou la messagerie instantanée. Il sera essentiel de permettre l’accès aux informations automatisées dans ces types d’outils logiciels pour stimuler la consommation de la BI narrative.

La Business Intelligence selon deux modèles

La BI intégrée et la BI en libre-service devraient également connaître une croissance rapide en 2021. Grâce à l’analyse intégrée qui donne aux utilisateurs finaux la possibilité de manipuler les données, les entreprises seront en mesure de générer des analyses avancées, en lieu et place de rapports statiques, comme par le passé.

L’engouement suscité par l’adoption de la BI intégrée s’est accru au fil des ans et le filtrage interactif sera plus répandu dans un avenir proche. Grâce à la BI intégrée, les utilisateurs seront en mesure de créer des aperçus exploitables, et les applications commerciales comportant des aspects analytiques seront mieux intégrées.

En outre, la BI en libre-service fournira aux entreprises des améliorations de l’IA pour automatiser les rapports des moteurs de recherche, les aperçus, la préparation des données augmentées, ou encore l’analyse opérationnelle unifiée. Les entreprises ont désormais besoin de pouvoir connecter tous les points de données afin de disposer d’une vision globale des informations commerciales. L’analyse opérationnelle unifiée se révélera être une ressource essentielle dans ce processus.

Dans la mesure où la COVID-19 et le travail à distance accélèrent l’adoption du cloud, le cloud connecté exercera une influence considérable sur la BI au cours de l’année. Les entreprises chercheront des fournisseurs qui proposent des solutions de BI fondées sur le cloud ainsi que des fournisseurs qui proposent soit des réseaux cloud autogérés, soit des serveurs cloud privés comme AWS et Google Cloud.

En outre, la BI mobile sera plus répandue en 2021. Celle-ci permettra d’accéder, depuis n’importe quel endroit, à des informations favorisant l’harmonie avec un environnement de type « travail à partir de n’importe quel endroit ». Si la taille limitée des écrans demeure un défi pour la BI mobile, des interfaces mobiles spécifiques vont se développer et apporter des fonctionnalités telles que la capacité conversationnelle pour permettre d’approfondir l’exploitation des données.